Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Rencontre des candidat-e-s de Québec solidaire - Québec solidaire entame une démarche de réflexion sur son avenir

MONTRÉAL, le 7 juin 2014 - Réunis à Montréal, les candidat-e-s solidaires passent une journée à échanger sur le bilan de la dernière campagne électorale et à esquisser des perspectives de développement pour leur parti. Cette rencontre constitue la première étape d’une démarche de réflexion collective sur l’avenir du parti avant la tenue d’un Conseil national cet automne qui déterminera les orientations stratégiques.


« Nous devons collectivement tirer les leçons de la dernière campagne électorale pour bien comprendre le message envoyé par la population. Bien que depuis huit ans, nous ayons inscrit durablement notre projet sur la scène politique québécoise, nous sentons que le parti est prêt à franchir une étape de plus d’ici 2018. Nous souhaitons convaincre une majorité de Québécois-e-s que la solution de rechange aux politiques d’austérité permanente qui les appauvrissent année après année se trouve chez nous. Pour y arriver, il va falloir nous retrousser les manches ! », lance Andrés Fontecilla, président et porte-parole solidaire.


« Nous devons nous demander pourquoi nous n’avons pas encore l’appui d’un plus grand nombre de personnes, malgré le fait que nous proposons les mesures économiques les plus avantageuses pour les familles de la classe moyenne et pour les moins nantis. Pourquoi tant de souverainistes ont-ils préféré rester chez eux le 7 avril plutôt que de voter pour le seul parti qui s’est prononcé clairement sur l’enjeu de l’indépendance ? Nous sommes un parti qui incarne la vision d’un Québec juste, vert et libre et nous aspirons à gouverner, mais nous devons reconnaître que la population ne nous perçoit pas encore comme aptes à remplacer avantageusement les partis traditionnels. Nous avons donc le défi de lui démontrer que nous sommes une alternative forte et crédible », poursuit-il.


« Québec solidaire est le seul parti d’opposition à avoir augmenté ses appuis malgré un mode de scrutin antidémocratique. La victoire de Manon Massé a aussi tracé la voie pour l’arrivée d’autres solidaires à l’Assemblée nationale. Pour franchir ce cap et rassembler les Québécois-e-s, il est nécessaire de dialoguer avec l’ensemble des forces progressistes de notre société afin de barrer la route aux partis qui ne sont pas prêts à agir véritablement sur le front climatique et sur la lutte aux inégalités sociales.. Nous sommes le parti des changements nécessaires », avance Françoise David, porte-parole de Québec solidaire et députée de Gouin.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...