Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Vers le sommet sur l’éducation supérieure

Sommet sur l'enseignement supérieur : l'ASSÉ lance un ultimatum à Pierre Duchesne

L’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ), qui s’est réunie en Congrès à Saint-Félicien la fin de semaine dernière, lance une dernière perche au ministre Duchesne. Ce dernier devra remplir ses engagements pour que l’ASSÉ participe au Sommet sur l’enseignement supérieur.

L’ultimatum s’articule autour de trois revendications. D’abord, l’instauration de la gratuité scolaire doit être reconnue comme un scénario envisageable durant la rencontre finale. Ensuite, les seuls scénarios envisagés concernant la contribution étudiante ne doivent pas être des hausses de frais de scolarité, l’indexation en étant une. Enfin, des mécanismes d’assurance-qualité ne doivent pas être reconnus au sein d’un Conseil des universités. Si le gouvernement continue d’écarter certaines options alors qu’il nous a longuement répété que tout était sur la table, l’ASSÉ a l’intention de quitter le Sommet sur l’enseignement supérieur.

« Le Sommet perd rapidement sa crédibilité auprès de ses acteurs et actrices et de la population. Alors qu’il devait permettre une véritable réflexion sur la mission de l’université québécoise, le gouvernement trahit ses promesses envers les étudiants et les étudiantes en utilisant le Sommet pour légitimer des décisions déjà prises », rappelle Jérémie Bédard-Wien, porte-parole de l’ASSÉ. « M. Duchesne, l’heure est aux choix. Nous rappellerons-nous de votre Sommet comme d’un mauvais exercice de relations publiques ? »

L’ASSÉ tiendra une manifestation nationale en marge du Sommet, le 26 février prochain au Square Victoria, à 14h. La manifestation aura pour thème « Au Sommet de l’indexation, manifestons pour une éducation libre, accessible et gratuite ! ». Elle permettra à la population de défendre les acquis de la grève face à une éventuelle indexation des frais de scolarité. « Nous ne nous faisons pas d’illusions. « Seule une mobilisation sociale nous permettra de cheminer vers la gratuité scolaire », conclut M. Bédard-Wien. Déjà, trois associations étudiantes ont répondu à l’appel de l’ASSÉ et tiendront une journée de grève à l’occasion : plusieurs assemblées générales sont à venir.

Sur le même thème : Vers le sommet sur l’éducation supérieure

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...