Édition du 21 janvier 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Stratégie nationale de développement durable - « Québec doit soumettre sa politique économique au développement durable » Manon Massé

QUÉBEC, le 29 janv. 2015 - Québec solidaire presse le gouvernement Couillard de faire preuve de cohérence et d’arrimer la politique économique du Québec à une stratégie intégrée de développement durable, vert et responsable. Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, relève de nombreuses contradictions dans les choix d’investissement des institutions économiques publiques et dans le programme d’infrastructures. 

« Le développement durable, ce n’est pas demander au ministère des Finances qu’il imprime recto-verso ou recycler les cartouches d’encre du Conseil du trésor. Comment pouvons-nous se gargariser sur la scène internationale quand la Caisse de dépôt et de placement investit dans les sables bitumineux de l’Alberta, quand Investissement Québec appuie des projets comme la mégacimenterie de Port Daniel ou quand Québec engloutit des milliards dans le nouveau Plan Nord ? », a demandé Mme Massé. « Comment peut-on faire face à l’avenir quand le Premier ministre appuie encore des solutions du passé, comme les projets de pipeline ou le transport du pétrole sur le fleuve ? »

Québec solidaire s’inquiète de l’impact des accords commerciaux internationaux qui privent les gouvernements de leur souveraineté économique. « Est-il normal que des tomates cueillies en Californie coûtent moins cher que les tomates du Marché Jean-Talon ? Le développement durable de nos régions passe par une réelle politique d’achat local, mais nos politiques sont dictées par des accords commerciaux qui prennent les gouvernements en otage au nom du libre marché », déplore la députée de Sainte-Maire-Saint-Jacques.

Manon Massé presse également le gouvernement Couillard d’appliquer les principes du développement durable et de sortir du court-termisme de l’austérité. « Les mesures d’austérité drastiques de ce gouvernement empêchent les sociétés d’État de prendre des décisions durables. Nous apprenons aujourd’hui qu’Hydro-Québec envisage de faire produire ses pylônes en Inde pour diminuer ses coûts. Ce type de décision à courte vue est un parfait exemple d’incohérence économique qui nuit à la fois à l’économie du Québec et à la lutte aux changements climatiques », a conclu Manon Massé.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...