Édition du 25 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Semaine pour l’école publique

Une initiative importante de valorisation de l’école publique

Plusieurs activités auront lieu dans le cadre de cette semaine pour l’école publique dont la porte-parole est la comédienne Claire Pimparé. Elle a accepté de demeurer porte-parole de cet événement, car il est en lien avec ce besoin viscéral de justice qui l’habite. En valorisant une école accessible, gratuite et universelle, la Semaine pour l’école publique s’inscrit pour elle dans les grands événements de promotion de la justice sociale

Pour une deuxième année consécutive, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) est fière d’annoncer la tenue de la Semaine pour l’école publique dont le thème « Mon école, je l’aime publique » rappelle que l’école publique demeure un bien commun à promouvoir ! 



Plus d’un million d’élèves fréquentent l’école publique. L’école publique, c’est plus de 150 000 personnes qui travaillent avec cœur et énergie pour offrir une éducation de qualité. Des personnes présentes, chaque jour, et qui contribuent au développement des enfants du Québec et au maintien d’une société respectueuse de nos valeurs collectives. 



Dans le cadre de cette 2e édition de la Semaine pour l’école publique, la FAE souhaite réaffirmer le rôle fondamental qu’incarne l’école publique, une école accessible, gratuite et universelle et qui favorise l’essor de la langue française au Québec. 

Plusieurs partenaires appuient cette initiative de la Fédération autonome de l’enseignement :

l’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire (AMDES)

l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)

la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées

la Commission scolaire de Montréal (CSDM)

la Commission scolaire Seigneurie-des-Mille-Îles

la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

la Commission scolaire des Draveurs

la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais

la Commission scolaire Val-des-Cerfs

la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

la Fédération des associations étudiantes universitaires québécoises en éducation permanente(FAEUQEP)

la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)

la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement(FQDE)

le Mouvement québécois des adultes en formation (MQAF)

Pour le président de la FAE, M. Pierre St-Germain, la présence de tous ces partenaires démontre notre attachement collectif à l’école publique, la nécessité de la soutenir et la volonté populaire de la valoriser. 



« L’école publique demeure le levier incontournable de la promotion de nos valeurs et de la réalisation de nos aspirations. Elle contribue au développement et à l’épanouissement de notre société et c’est aux enseignantes et enseignants qui en assurent la qualité que nous le devons. Parce qu’elle est un lieu d’apprentissage exceptionnel, le Québec peut vraiment être fier de son école publique qui joue un rôle important de cohésion sociale par son caractère universel. On peut s’enorgueillir de cette qualité remarquable de l’école publique d’être ouverte à toutes et tous. Cette mission d’être attentive aux besoins de chacun nécessite qu’on lui donne tous les moyens pour se développer adéquatement. Il faut réaffirmer et reconnaître sa grande valeur démocratique. »



Plusieurs activités auront lieu dans le cadre de cette semaine pour l’école publique dont la porte-parole est la comédienne Claire Pimparé. Elle a accepté de demeurer porte-parole de cet événement, car il est en lien avec ce besoin viscéral de justice qui l’habite. En valorisant une école accessible, gratuite et universelle, la Semaine pour l’école publique s’inscrit pour elle dans les grands événements de promotion de la justice sociale. 



Les difficultés que rencontre parfois l’école publique ne doivent jamais occulter qu’elle est un lieu d’apprentissage et de réussite pour des centaines de milliers d’élèves québécois ; que cette école demeure le lieu du vivre ensemble, garante et protectrice de l’égalité des chances. 



« La Semaine pour l’école publique revêt un caractère important en permettant de souligner la place et le rôle fondamental de l’école publique dans la société québécoise et la fierté de la soutenir à titre de citoyen. Cette année, il nous apparaît également important d’insister sur la place prépondérante qu’occupe l’école publique dans la promotion de la culture et de la langue française. De plus, l’école publique est essentielle à l’apprentissage d’un français de qualité. Nous ne devons jamais permettre que soit bafouée cette langue qui nous unit et nous rassemble », a précisé le président de la FAE, M. Pierre St-Germain. 



Le Québec dispose d’un réseau d’écoles publiques dynamiques grâce au travail réalisé dans celles-ci par des acteurs importants : ces milliers d’enseignantes et enseignants, ces milliers d’élèves, jeunes et adultes, qui la fréquentent, ces femmes et ces hommes appartenant au personnel professionnel et de soutien qui y œuvrent et tous ces parents qui la soutiennent dans sa mission. 

L’école publique est un bien commun à promouvoir. 



Mon école, je l’aime publique !

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...