Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mouvement syndical

Mieux défendre les emplois industriel en Mauricie

Une nouvelle fédération CSN

Les travailleuses et les travailleurs du secteur de la métallurgie ainsi que ceux du papier et de la forêt, membres de syndicats CSN, s’unissent pour créer une nouvelle organisation syndicale qui sera appelée à jouer un rôle majeur pour favoriser le développement industriel du Québec : la Fédération de l’industrie manufacturière.

Les travailleuses et les travailleurs du secteur de la métallurgie ainsi que ceux du papier et de la forêt, membres de syndicats CSN, s’unissent pour créer une nouvelle organisation syndicale qui sera appelée à jouer un rôle majeur pour favoriser le développement industriel du Québec : la Fédération de l’industrie manufacturière. Avec cette nouvelle fédération, les représentants syndicaux augmenteront leur pouvoir de représentation et de défense de 30 000 travailleuses et travailleurs partout au Québec et pourront les soutenir davantage dans l’atteinte de leurs objectifs de négociation.

En vue du congrès de fondation de la nouvelle entité, en février prochain, les représentants syndicaux font présentement le tour du Québec afin de rencontrer leurs membres et de discuter des orientations de leur future fédération. Le premier arrêt d’une tournée de 16 régions a lieu à Shawinigan, demain soir. Tous les syndicats CSN du secteur industriel de la Mauricie sont conviés. Cette fédération naît de la fusion de deux organisations existantes ; la Fédération de la métallurgie et la Fédération des travailleurs et travailleuses du papier et de la forêt.

Pour le président sortant de la FM–CSN, Alain Lampron « il est important d’entamer ces travaux préparatoires afin de bien refléter les attentes de nos membres quant aux orientations à prendre au cours des prochaines années. La crise économique a grandement mis à mal l’emploi et l’activité industrielle au Québec. Nous devions réagir, c’est pourquoi nous avons décidé d’unir nos forces pour mieux répondre aux besoins de nos membres et pour nous adapter aux enjeux économiques actuels et futurs. Il est de notre devoir de nous assurer que les politiques de développement économique favoriseront le maintien d’un secteur manufacturier prospère pour soutenir l’économie de toutes les régions du Québec. »

Secteur névralgique en Mauricie

La CSN représente 1620 travailleuses et travailleurs dans le secteur industriel dans la Mauricie, répartis en 30 syndicats. Le secteur manufacturier représente au total 18 500 emplois directs pour la région, soit 16,3 % des emplois disponibles. Pas moins de 7000 emplois ont été perdus dans ce secteur au cours des sept dernières années, en Mauricie seulement. L’industrie manufacturière compte pour 20 % du PIB régional, soit environ 1,8 milliard $.

« On le voit bien, le secteur manufacturier est un important créateur de richesse pour les Mauriciennes et les Mauriciens. Ces milliers d’emplois de l’industrie manufacturière sont cruciaux pour la vitalité économique de la région. En tant que force syndicale, nous ne pouvons que militer pour la consolidation et la création de nouveaux emplois », souligne le président actuel de la FTPF–CSN, Sylvain Parent.

Une nouvelle fédération pour répondre aux nouveaux défis

Lors de leur instance respective de juin dernier, les délégués syndicaux des deux fédérations ont adopté la résolution de fusionner leurs organisations. Il s’agit de l’aboutissement naturel de plus de 15 années de collaboration, que ce soit en terme de représentations politiques, de formation syndicale et de prévention en matière de santé et de sécurité au travail.

« Les liens entre les secteurs économiques où nos membres respectifs travaillent sont trop étroits pour continuer à travailler séparément », fait remarquer Alain Lampron « Notre participation active dans la gestion de nos ressources naturelles et notre action positive à l’égard d’un développement économique durable, et ce, dans le respect des droits des travailleurs, exigent une vision syndicale cohérente. C’est ce que notre nouvelle fédération CSN entend promouvoir », d’ajouter Sylvain Parent.

Sous le thème Une nouvelle force syndicale, le congrès de fondation de cette nouvelle fédération aura lieu du 21 au 25 février prochain, au Centre des congrès de Québec.

Il s’agit d’un tournant historique pour l’ensemble du mouvement syndical québécois puisque cette fusion implique la première fédération syndicale québécoise encore en activité, la FTPF, dont la fondation remonte au 22 décembre 1907. Quant à la FM–CSN, elle fut fondée en 1944.

La Fédération de la métallurgie représente actuellement 21 000 travailleurs membres de plus de 200 syndicats. La Fédération des travailleurs et travailleuses du papier et de la forêt représente, quant à elle, près de 9000 membres, répartis en 120 syndicats.

La nouvelle Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) réunira plus de 300 syndicats et regroupera près de 30 000 travailleuses et travailleurs. Elle sera une des huit fédérations composant la Confédération des syndicats nationaux forte de plus de 300 000 membres dans tous les secteurs d’activité.

Sur le même thème : Mouvement syndical

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...