Édition du 26 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Femmes autochtones

Veillée pour honorer la mémoire de Joyce Echaquan*

*Coalition de travailleuses et travailleurs de la santé se joignent à la famille de Joyce Echaquan pour demander l’application du Principe de Joyce.

*Tio’ta:ke/ Montréal, le 27 septembre 2021** - *Le 28 septembre 2021, des travailleurs et travailleuses de la santé organiseront une veillée à Montréal sous la bannière "Uni.e.s pour Joyce" afin de commémorer le décès de Joyce Echaquan. Carol Dubé, conjoint de Joyce, sera présent. La veillée répond à l’appel à l’action lancé par le Conseil des Atikamekw de Manawan et le Conseil de la Nation Atikamekw1 afin d’unir nos voix aux leurs pour réclamer la justice et l’équité pour les peuples autochtones.

Les circonstances tragiques de la mort de Joyce, une femme Atikamekw et mère de sept enfants, l’année dernière, ont suscité l’indignation collective face au racisme systémique anti-autochtone dans le système de santé au Canada2.

Uni.e.s pour Joyce, une coalition de travailleurs et travailleuses de la santé, s’est mobilisée pour dénoncer le colonialisme médical et pour exiger l’adoption du principe de Joyce dans les systèmes de santé et d’éducation au Québec. Dans la dernière année, des centaines de sages-femmes, médecins, acupunctrices, infirmières, psychologues ont soutenu l’appel à endosser le principe de Joyce. Rédigé par le Conseil des Atikamekw de Manawan et le Conseil de la Nation Atikamekw, le principe de Joyce vise à garantir un accès sécuritaire et équitable aux soins de santé pour tous les peuples autochtones3. Malgré le soutien important du gouvernement fédéral, des universités, des ordres professionnels et des associations du domaine de la santé, le gouvernement du Québec refuse de reconnaître l’existence du racisme systémique et d’adopter le Principe de Joyce4.

"La reconnaissance, le respect et l’estime favoriseront l’accès des peuples autochtones à un futur à la hauteur de leur passé d’hommes, de femmes fiers et autodéterminés", affirme Nin, Sylvie Roy Nipincicak, psychologue Atikamekw Nehirosiw et porte-parole de la coalition.

Uni.e.s pour Joyce et le collectif Soignons la justice sociale invitent les travailleurs et travailleuses de la santé et les membres du public à rendre hommage à Joyce Echaquan et à exiger du gouvernement du Québec l’adoption du Principe de Joyce afin d’honorer la mémoire de Joyce, sa famille, sa communauté et toutes les Nations autochtones.

*Lieu :* Place Emilie Gamelin

*Date :* 28 Septembre 2021, 19h00

*Interventions :*

Carol Dubé, Conjoint de Joyce Echaquan

Stanley Vollant, Chirurgien Innu à l’Hôpital Notre-Dame

L’hon. Michèle Audette, Sénatrice

Viviane Michel, Présidente, Femmes autochtones du Québec

Alisha Tukkiapik, Travailleuse sociale de la Nation Inuit

Andreé Paul, Infirmière de la Nation Innue

Raven Dumont-Maurice, Pédiatre Algonquine de Kitigan-Zibi

Glenda Sandy, Infirmière Naskapi-Cree

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Femmes autochtones

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...