Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

26 juin : journée internationale de solidarité avec les ouvriers grecs autogérés de Vio. Me.

Cette usine de Thessalonique, abandonnée par sa direction en 2011 et reprise depuis en coopérative par ses employés, réclame du gouvernement Samarás les moyens légaux d’exister.

Cet article est une reprise de l’initiative française parue sur le site de Mediapart (http://blogs.mediapart.fr/blog/luc-rigal/260613/26-juin-journee-internationale-de-solidarite-avec-les-ouvriers-grecs-autogeres-de-vio-me) et adaptée pour le Canada.

Les ouvriers de Vio. Me. (Viomichaniki Metaleftiki) sont sans salaires depuis mai 2011. Suivant l’exemple des entreprises autogérées argentines et des anciennes coopératives agricoles grecques, ils ont décidé de reprendre eux-mêmes la production qu’ils ont relancée avec succès en février 2013. Ils se battent depuis pour bénéficier du cadre juridique qui permettrait à leur initiative de perdurer et obtenir l’allocation exceptionnelle de chômage, concédée dans de nombreux cas similaires. Mais l’État s’y refuse et tente par tous les moyens d’étrangler une lutte susceptible d’en inspirer d’autres. Vio. Me. a reçu de nombreux témoignages de soutien de Grèce et de l’étranger (Melbourne, Washington, Tokyo, Berlin), et de personnalités telle que Naomie Klein.

Le 26 juin, est organisée une journée internationale de solidarité. On peut y participer en copier-collant la lettre-modèle suivante et en l’envoyant par mail à l’ambassade grecque au Canada : embassy@greekembassy.ca ou par courrier ordinaire à l’adresse suivante : 80 Maclaren Street, Ottawa, Ontario, K2P OK6, Canada ou par fax : 1-613-238-5676

Sites à consulter :

. http://www.viome.org/p/francais.html

. http://www.autogestion.asso.fr/?p=3282

courriel Vio. Me. : protbiometal@gmail.com

Lettre-type

Monsieur l’ambassadeur,

Les salariés de l’entreprise de Thessalonique Viomichaniki Metaleftiki (Vio.Me.), anciennement filiale du groupe Philkeram Johnson, n’ont pas été payés depuis deux ans. Aussi ils occupent leur usine et ont lancé une production de produits ménagers écologiques depuis février 2013.

Face à l’abandon de cette entreprise par ses anciens propriétaires, et souhaitant stabiliser et régulariser leur activité, ses 38 travailleurs entendent pérenniser son exploitation sous forme de coopérative ouvrière. Pour cela, ils demandent à recevoir une indemnité extraordinaire de chômage ainsi que la régularisation de leur activité et la cession du site.

Dans la situation de fort chômage que connaît actuellement l’Union européenne, une telle démarche ne peut rester sans réponse et c’est la raison pour laquelle je vous demande, Monsieur l’ambassadeur, de faire part auprès des autorités compétentes de votre pays de mon soutien à l’initiative des ex-salariés de Vio.Me. et à leur demande de régularisation.

Veuillez agréer, Monsieur l’ambassadeur, l’expression de ma considération distinguée.

Luc Rigal

Initiateur d’une pétition de solidarité avec les ouvriers de l’usine autogérés de Vio. Me. (Grèce) sur le site de Mediapart (France).

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...