Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Entrevue avec Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La Petite-Patrie et de Ruba Ghazal députée solidaire de Mercier

A propos du conflit israélo-palestinien

"Il faut continuer à mettre la pression pour que le gouvernement israélien sente qu’il y a des conséquences à ses actions. En 2018 J’avais été avec une délégation de députés on avait fait une visite en Cisjordanie, on avait été reçus par l’autorité palestinienne, Déjà à l’époque c’est le message qu’ils nous lançaient, il faut mettre fin à l’impunité."

Alexandre Boulerice

AB A la fin de la période de question un député peut déposer une motion de consentement unanime ça demande l’unanimité le prés est-ce quelqu’un s’oppose il y a eu quelques non du caucus conservateur.

AF Quels auraient été les appuis possibles ?

AB Le BQ, le parti vert, en ce qui concerne les libéraux, On Andy McPherson notre pp matière étrangère. On avait rédigé la résolution de façon à pouvoir avoir de l’appui. Malgré on ne disait pas assassiné par les forces israéliennes, on ne pointait pas du doigt, on demandait une enquête indépendante pour faire la lumière sur ce qui s’était passé. On ne dit pas qui sont les coupables même si tout le monde le sait, parfois plus facile pour les libéraux, ils ne s’y sont pas opposés, mais pour les conservateurs c’est vraiment une défense idéologique très ferme. Peu importe ce qu’Israël va faire c’est correct.

AF C’est incroyable, il faut que ce soit dénoncé

AB Je n’ai jamais vu ça non plus, vraiment la volonté d’arracher les drapeaux des palestiniens. D’enlever l’identité palestinienne de cette personne-là jusqu’à son enterrement, jusqu’aux funérailles avec sa famille. Les policiers ont invoqué avoir été provoqués par des gens proches du cortège, Bien oui ils ont réagi parce que toi, tu étais là avec tes bâtons et tes casques et boucliers. C’est de la provocation de la part de la direction israélienne, encore une fois. C’est une insulte pour les gens alors qu’elle a été assassinée par balle. Avant les funérailles, l’armée avait débarqué dans la maison de sa famille pour arrêter les haut-parleurs qui jouait de la musique palestinienne et ont arraché les haut-parleurs. C’est vraiment une volonté d’humilier.

AF S’opposer à une motion qui condamne ça c’est singulier

AB C’est très fermé et idéologique aussi. Dès qu’il y a soupçon d’une critique des opérations militaires israéliennes, c’est inacceptable pour eux en partant. Ce n’est pas une tradition qui relève du respect des droits de la personne.

AF Pour aller plus loin, quelles sont les perspectives à la lutte du peuple palestinien ?

AB Il faut continuer à mettre la pression pour que le gouvernement israélien sente qu’il y a des conséquences à ses actions. En 2018, J’avais été avec une délégation de députés on avait fait une visite en Cisjordanie, on avait été reçus par l’autorité palestinienne, Déjà à l’époque, c’est le message qu’ils nous lançaient, il faut mettre fin à l’impunité. Parce que s’ils se permettent comme ça de tirer sur des civils, des manifestants des journalistes, et qu’il n’y a jamais aucune conséquence bien ils vont continuer. J’ai twitté cette semaine pourquoi est-ce qu’ils font ça ? Parce qu’ils peuvent le faire. Il faut mettre fin à la vente d’armes à Israël. Il faut avoir un étiquetage des produits qui proviennent des colonies illégales dans les territoires occupés, il faut faire ce genre de gestes-là. Pour BDS on n’est pas rendus là mais il faut prendre des mesures commerciales contre, sinon ça va continuer et s’amplifier.

Voici la motion présentée par Alexandre Boulerice qui n’a pas reçu le consentement de la chambre

« Que la Chambre condamne l’assassinat de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, et demande une enquête indépendante sur sa mort afin de s’assurer que les responsables répondent de leur acte, et réaffirme que le ciblage des journalistes est un crime de guerre. »

Ruba Ghazal

AF Comment s’est déroulée la présentation et le vote

RG Oui c’est une motion sans préavis, on a besoin de l’appui unanime pour dire que l’assemblée est d’accord. Dés qu’un parti dit non c’est terminé. Si on dit oui le débat s’ouvre et on a 2 minutes pour chaque parti.

Dès que le gouvernement a vu que ce n’est pas unanime, c’était terminé. Aucun parti n’a été conjoint mais le PQ a dit être consentant. Autrement dit, si tout le monde aurait voté pour, ils auraient voté pour.

J’ai blâmé uniquement le parti libéral et la CAQ dans mon tweet, parce que les autres étaient consentants, ils auraient voté pour.

AF En résumé, les oppositions réelles sont la CAQ et le PLQ, tu t’en attendais surement, il y a probablement eu des discussions préalables ?

RG À chaque fois qu’on parle de cette question là, le gouvernement est fermé. Je voulais travailler à ce que tout le monde puisse voter en faveur, afin qu’on puisse envoyer une message d’espoir au peuple palestinien. J’ai eu des discussions avec les autres partis, même avec le parti libéral. Je sais que malgré la position du parti, il y a des députés individuellement qui sont pour la cause palestinienne et d’autres qui représentent la position d’Israël. Pour le gouvernement, depuis qu’on a eu une discussion sur la définition de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), le gouvernement loge clairement ailleurs, contre la cause palestinienne. À la fin, nous avons été les seuls à bloquer cette définition de l’IHRA. Mais le gouvernement, comme on l’a bloquée, le ministre Benoit Charest a fait une déclaration d’équité en disant que le gouvernement appuie la définition de l’IHRA. On voit où ils logent. C’était clair qu’ils n’allaient pas voter pour. Alors pour moi, c’est important de présenter cette résolution.

AF Donc leur position est pro israélien clairement, malgré l’assassinat de la journaliste et l’assaut contre le cortège funèbre.

RG Mais la motion a été faite avant le cortège funèbre, jeudi et l’attaque en fin de semaine. Alors on a vu l’ONU pour une rare fois faire déclaration unanime. Alors je me suis demandé est-ce que par exemple en session parlementaire, est-ce qu’on pourrait revenir avec ça ? Si ma résolution était venue après cette attaque et tenant compte de la position de l’ONU qui l’a commandée, comment le gouvernement se serait-il positionné ? On n’a pas eu l’occasion de le tenter.

AF La Nakba c’est quoi ?

RG Le 15 mai, c’est le souvenir de la première date à laquelle le peuple palestinien a été mise à la porte de leur maison, la création de l’état d’Israël. Cela marque le début de la violence, le début de l’exode palestinien de leurs maisons.

Quand il y a la commémoration du génocide arménien ou du génocide juif, chaque année il y a un député pl qui présente une motion et tout le monde accepte qu’on fasse un débat. Et je suis intervenue à chaque fois pour dire que c’est important et je souhaite qu’un jour on puisse faire la même chose pour commémorer la lutte palestinienne.

AF C’est bien ça montre le paradoxe. Quelles sont maintenant les perspectives d’appui ?

RG Au Québec ce qu’on peut faire concrètement, s’occuper des réfugiés qui sont dans les camps, dans des conditions horribles. Le Québec peut dire on va s’occuper de ces réfugiés comme on le fait avec les autres peuples, faciliter leur venue. Il y en a beaucoup qui veulent venir, mais c’est excessivement difficile.

Motion présentée par Ruba Ghazal, qui n’a pas reçu le consentement de l’assemblée

« Que l’assemblée nationale souligne la commémoration de la Nakba, qui se tiendra le 15 mai, en signe de solidarité avec les milliers de Palestiniens et Palestiniennes ;

Qu’elle reconnaisse que la mort de la journaliste Shireen Abu Akleh, tuée par balle le 11 mai 2022, est une conséquence inacceptable de l’occupation israélienne armée ;

Que l’assemblée nationale réaffirme le soutien indéfectible du Québec à une solution négociée au conflit israélo-palestinien qui reflète la volonté des peuples de Palestine et d’Israël de vivre en paix dans leur État respectif à l’intérieur de frontières sûres et reconnues. »

André Frappier

Militant impliqué dans la solidarité avec le peuple Chilien contre le coup d’état de 1973, son parcours syndical au STTP et à la FTQ durant 35 ans a été marqué par la nécessaire solidarité internationale. Il est impliqué dans la gauche québécoise et canadienne et milite au sein de Québec solidaire depuis sa création. Co-auteur du Printemps des carrés rouges pubié en 2013, il fait partie du comité de rédaction de Presse-toi à gauche et signe une chronique dans la revue Canadian Dimension.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...