Édition du 16 avril 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Administrateurs et intervenantes en petite enfance s'unissent pour faire cesser le déploiement universel de la maternelle 4 ans (FIPEQ-CSQ)

QUÉBEC, le 6 févr. 2019 - Le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) annoncent la tenue d’un mois d’actions régionales pour mettre fin au déploiement universel de la maternelle 4 ans.

À compter de lundi prochain, des parents seront sollicités à la sortie des services éducatifs pour signer une pétition demandant au gouvernement de cesser le déploiement universel des maternelles 4 ans. Dans chaque région, une journée d’action aura lieu du 11 février au 19 mars.

« Les intervenantes en petite enfance et les administrateurs font front commun pour faire cesser le développement de nouvelles maternelles pour tous les enfants de 4 ans. Sur le terrain, le message est clair autant des acteurs du réseau que des parents : il faut prioriser et renforcer les milieux existants qui offrent des services de qualité aux tout-petits », expliquent Francine Lessard, directrice du CQSEPE et Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ-CSQ.

La pétition lancée en décembre dernier par le CQSEPE et marrainée par la députée de Joliette, Véronique Hivon, suscite déjà un fort appui dans la population. Une vaste campagne pour la promotion des CPE et des milieux familiaux publics est aussi présentement en cours. « Nulle bataille de clientèle ici : les services éducatifs publics ne fermeront pas si les 4 ans migrent vers l’école. Le respect des besoins réels de l’enfant de 4 ans, voilà l’important. Nous nous battons pour assurer le maintien d’une offre de services éducatifs qui répond en tous points aux besoins développementaux de l’enfant et qui permet d’assurer le dépistage précoce dès le jour 1 de fréquentation », souligne Mme Lessard.

Rappelons qu’un sondage Léger réalisé pour le compte de la FIPEQ-CSQ démontrait qu’à peine 23 % des Québécois préféraient la maternelle 4 ans pour leur enfant par rapport à 68 % pour les CPE et les milieux familiaux publics. « Comment les députés de la Coalition avenir Québec peuvent-ils cautionner l’implantation des maternelles 4 ans mur à mur dans leurs comptés alors que ce n’est pas une volonté de leurs concitoyens. Plutôt que de s’entêter, on les interpelle pour qu’ils demandent des investissements pour nos tout-petits dans notre réseau public de la petite enfance ! », clame Mme Grenon.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...