Édition du 8 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Au Mouvement pour une ville Zéro Déchet

Discours prononcé à Turbulences.

Au Mouvement pour une ville Zéro Déchet, nous sommes un groupe de citoyennes et citoyens inquiets et mobilisés pour la qualité de l’air dans nos quartiers. Nous sommes inquiètes et inquiets pour nos parents, pour nos amis, nos enfants, nos voisins et voisines et pour tous les résidents et résidentes des quartiers centraux.

Nous sommes inquiètes et inquiets parce que ça fait 30 ans que des améliorations majeures auraient dû être apportées à l’incinérateur pour éviter des dépassements récurrents aux normes dictées par le ministère de l’Environnement en matière d’émissions toxiques tels que l’arsenic, les dioxines et les furanes. Année après année, les dépassements se sont poursuivis sans que les correctifs nécessaires et urgents n’aient été mis en place.

Nous sommes inquiètes et inquiets parce les dépassements de l’incinérateur s’ajoutent à plusieurs autres sources de pollution dans nos quartiers : le port de Québec, la White Birch, la circulation automobile, le camionnage, les bateaux de croisière. Encore ici, on nous dit qu’on ne doit pas s’inquiéter.
Nous sommes inquiètes et inquiets parce que l’on planifie d’ajouter de nouvelles sources de pollution dans nos quartiers dans les prochaines années avec l’agrandissement du port et la création d’un troisième lien à l’Est… croissance économique oblige…

Nous sommes inquiètes et inquiets parce que la Ville de Québec n’entend plus procéder à la fermeture graduelle des fours comme il était prévu dans le plan des matières de gestion des matières résiduelles 2005-2011. Au contraire, la Ville a intégré l’incinérateur au sein d’un vaste ensemble de gestion industrielle des matières résiduelles incluant l’usine de biométhanisation. Une technologie pour laquelle se posent encore de nombreuses questions pour lesquelles nous n’avons pas eu de réponse. Le message lancé par la ville est que l’incinérateur est là pour rester, coûte que coûte, et ça, c’est inacceptable.

Nous sommes inquiètes et inquiets parce que la Ville de Québec fait du surplace depuis sa politique de gestion des matières résiduelles de 2004. Malgré l’adoption de plans d’action, la mise en place de projets pilotes, très peu de mesures concrètes ont été mises en place.

Nous sommes inquiètes et inquiets par le que la Ville de Québec prend très peu en compte la situation particulière des quartiers centraux. On sait que les meilleures politiques en matière de santé publique proposent de réduire les stresseurs environnementaux auxquels sont confrontés les populations les plus touchées par la pauvreté, la réduction des services publics et l’accroissement des inégalités. On sait de plus qu’il faut aussi appliquer des mesures proactives pour améliorer l’environnement physique dans nos quartiers, par exemple, en augmentant les espaces verts ou en atténuant la circulation automobile. Ici, à Québec, on concentre dans les quartiers les plus pauvres 100 % du poids social et environnemental de toutes les activités liées à la gestion des poubelles de l’agglomération de Québec, avec toutes les conséquences que l’on sait.

Chaque année, c’est plus de 250 000 tonnes de déchets qui sont ainsi acheminées vers l’incinérateur de Québec. 

Il s’agit ici d’un enjeu de justice environnementale, ce n’est pas aux résidents et résidentes des quartiers centraux d’assumer la totalité des conséquences liées à la mauvaise gestion des matières résiduelles et de l’inaction de la Ville de Québec au cours des dernières décennies.

Parce que nous sommes inquiètes et inquiets, nous nous sommes mobilisés !
Dans les deux dernières années, nous avons interpellé les autorités publiques de la ville de Québec, nous sommes sortis dans les médias, nous avons organisé des conférences, nous avons participé à différentes actions publiques de mobilisation et de sensibilisation.

D’ailleurs, près de 1200 personnes ont signé notre déclaration et près d’une vingtaine d’organisations nous ont signifié leur appui.

Notre objectif est de convaincre la Ville d’adopter un politique zéro déchet, comme plusieurs autres villes canadiennes et nord-américaines l’ont déjà fait. L’objectif est de réduire les matières qui se retrouvent à l’incinérateur afin d’en arriver à fermer graduellement les fours. L’objectif est aussi de mobiliser l’ensemble de la population de l’agglomération de la ville de Québec pour que nous assumions tous ensemble nos responsabilités à cet égard.

Une telle politique zéro déchet doit mettre en pratique les principes suivants :
1. Repenser notre consommation et notre gestion des matières ;
2. Réduire les déchets à la source ;
3. Réutiliser les matières ;
4. Recycler les matières ;
5. Valoriser les matières.

Actuellement, il y a près de 2000 personnes sur une liste d’attente pour du compostage.

Près de 12 000 personnes qui sont membres d’une page Facebook d’entraide pour le zéro déchet dans la ville de Québec.

Ça démontre une réelle volonté de changer les choses chez les citoyens et citoyennes.

Mais le zéro déchet ne doit pas reposer que sur la bonne volonté des individus, c’est aux autorités publiques, la Ville de Québec notamment, de montrer l’exemple et de devenir un leader dans ce domaine.

La Ville de Québec doit être encore plus proactive en matière de :
- compostage domestique, communautaire, commercial et institutionnel
- tri à la source, notamment pour le verre

- recyclage dans les bâtiments et espaces publics, dans les différents événements publics tels que les festivals et fêtes de rue

- d’accessibilité aux écocentres
- d’éducation auprès de la population, des institutions et des établissements privés
- etc.

Pendant que l’on constate que plusieurs initiatives intéressantes se développent dans les différentes municipalités du Québec, la Ville de Québec semble faire du surplace.

Nous, les membres du Mouvement pour une ville Zéro Déchet, nous continuerons à interpeller la ville de Québec et ses élus, à informer la population, à aller chercher et à diffuser à la population l’information qui n’est pas toujours disponible.

Nous vous invitons à signer notre déclaration sur notre page Internet, à venir nous jaser, à venir vous impliquer avec nous.

Il s’agit d’un enjeu d’équité et de justice pour les populations des quartiers centraux !
Merci !
Marie-Hélène Deshaies
Mouvement pour une Ville Zéro Déchet
https://villezerodechet.org/
https://www.facebook.com/VilleZeroDechet/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...