Édition du 7 avril 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Classer les cégeps : une fausse bonne idée ! (FECQ)

MONTRÉAL, le 15 févr. 2020 - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) déplore la création de « l’outil incontournable » de Québécor : le palmarès des collèges publics. Cette décision de mettre en concurrence flagrante les cégeps démontre une vision restreinte et insultante de la réussite éducative.

Un guide discutable

Le guide proposé par le Journal de Québec n’est pas le reflet de ce qui intéresse la population étudiante dans la sélection d’un établissement d’enseignement. Le Sondage provincial sur les étudiants des cégeps (SPEC) démontrait en 2018 que 58 % de la population étudiante choisit son cégep en fonction de l’intérêt envers les formations offertes.

Selon la FECQ, le Journal de Québec a usé pour son palmarès d’une méthodologie sans fondement. Le Journal utilise le taux de diplomation deux ans après la durée prévue des études. Seul, cet indicateur omet de nombreuses variables fondamentales de ce qu’est la réussite. On peut penser à la qualité des services offerts, aux particularités démographiques et socioéconomiques de chaque cégep ainsi qu’à la proportion d’étudiantes et étudiants à besoins particuliers.

Une vision étroite de la réussite

La FECQ croit que le Journal de Québec, par la création de ce palmarès, montre une vision réductrice de la réussite. Contrairement à ce que le guide laisse entendre, celle-ci n’est pas qu’académique, mais aussi éducative, personnelle et sociale.

La réussite est fortement influencée par la condition étudiante. La FECQ croit donc que de regarder seulement le taux de diplomation est contre-productif. Le palmarès est un pauvre reflet des efforts du réseau pour donner une chance équitable de réussir à chacun et chacune.

Citations

« Ce soi-disant guide est une farce pour mousser des revenus publicitaires ! Il ne représente en rien les réelles préoccupations de la population étudiante à l’heure du choix d’un cégep », rapporte Philippe Clément, président de la FECQ.

« En s’improvisant conseiller en orientation, Québécor est à côté de la plaque. La vie de campus et la diversité de l’offre de programmes sont des impondérables qui font la beauté de chaque cégep et dont il faut tenir compte », soutient M. Clément.

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...