Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Élections québécoises 2012

Congrès de la FEUQ : les politiques jeunesse des partis politiques à l'avant-scène

MONTRÉAL, le 11 août 2012 - Profitant de la campagne électorale qui bat son plein, la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), réunie en congrès à Montréal, a invité les partis politiques à présenter leur projet politique et de répondre aux questions des étudiants. Les représentants étaient conviés à rencontrer les membres de la Fédération et à mettre de l’avant leurs engagements, principalement en ce qui a trait aux politiques jeunesse : « Depuis le début de cette campagne électorale, on entend bien peu parler des enjeux propres à la jeunesse québécoise. Après le printemps que nous avons connu, il est très inquiétant de voir les partis politiques faire mine de rien et ignorer les préoccupations légitimes d’un certain nombre de citoyens québécois, et celles-ci sont plus larges que la question de la contribution étudiante » s’est étonnée Martine Desjardins, présidente de la FEUQ.

À ce sujet, M. Pierre Duchesnes du Parti Québécois (PQ), candidat dans la circonscription de Borduas, Mme Françoise David de Québec solidaire (QS), candidate dans la circonscription de Gouin et co-porte-parole de son parti, et Simon-Pierre Bélanger d’Option nationale (ON), candidat dans la circonscription de Viau, se sont présentés devant le Congrès de la FEUQ et y ont livré une allocution, suivie d’une période de questions de la part des membres. Le programme de leur parti a été comparé aux recommandations de la plateforme de la FEUQ dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et de l’éthique en politique, notamment. « Les membres de la FEUQ sont désormais mieux outillés pour dresser le bilan des propositions de ces trois partis quant aux revendications étudiantes. Maintenant, la Fédération et ses membres entendent diffuser les informations reçues pour sensibiliser les étudiants aux engagements des partis. Il nous semble évident que les jeunes seront plus nombreux à se présenter aux urnes le 4 septembre si les partis s’intéressent à leurs préoccupations » a affirmé la présidente de la FEUQ.

La Fédération déplore par le fait même que le Parti libéral du Québec (PLQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ), craignant de se mesurer aux questions des étudiants, aient refusé l’invitation. « Lorsque l’on fait de la politique, on est fiers de notre programme, de notre bilan et de notre parti. Et l’on n’a pas peur de le présenter, même à une tribune moins complaisante que les amis du parti. La FEUQ est le plus grand groupe jeune du Québec, nous avons demandé des précisions sur les politiques jeunesse de partis et ces deux formations politiques ont jugé bon de décliner notre offre. Serait-ce parce qu’ils n’ont rien à offrir aux jeunes Québécois ? », questionne Mme Desjardins.

La FEUQ poursuivra son congrès demain où elle se réunira avec sa consoeur, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), pour échanger sur la suite des choses dans le cadre de cette campagne électorale. Elle entend bien poursuivre sa mobilisation pour sortir le vote lors du scrutin du 4 septembre que l’on puisse faire la différence. « Nous avons lancé une série de questions aux partis politiques afin d’avoir des réponses précises sur les questions qui préoccupent les étudiants. Ces réponses seront publiées dans l’édition de la rentrée de la Voix étudiante, notre journal d’information. On espère que tous les partis prendront le temps de répondre même s’ils subissent nos critiques. Il me semble que c’est la moindre des choses pour un parti qui aspire à former le prochain gouvernement que de répondre à toute la population québécoise, incluant sa jeunesse. Une obligation qui ne semble pas avoir encore été assimilée par les Libéraux et les Caquistes », conclut la présidente de la FEUQ.

Sur le même thème : Éducation

Sur le même thème : Élections québécoises 2012

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...