Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le mouvement des femmes dans le monde

Déclaration du mouvement féministe anti-guerre russe

RUSSIE ANTI-GUERRE
MARDI 8 MARS 2022, PAR LE COLLECTIF

Nous, les femmes de Russie, refusons de célébrer le 8 mars cette année :

- Ne nous donnez pas de fleurs, mieux vaut aller les déposer en mémoire des civils morts en Ukraine (environ 300 personnes perdues, dont des enfants), contre lesquels notre pays a déclenché des actions militaires agressives. Si vous êtes en Russie, allez déposer les fleurs aux monuments voués aux morts : les fleurs valent mieux que les balles. Si vous êtes dans un autre pays, allez déposer des fleurs dans les ambassades ukrainiennes du monde entier.

- De 12h00 à 16h00, nous invitons tout le monde à déposer des fleurs sur tous les monuments de la Seconde Guerre mondiale dans les villes russes, ainsi que dans les ambassades ukrainiennes du monde entier. Les victimes de cette guerre sont utilisées sans vergogne par le gouvernement Poutine comme couverture alors qu’il commet des crimes de guerre contre les civils d’un autre pays. Montrez au peuple ukrainien, aux femmes et aux enfants d’Ukraine que vous êtes en deuil avec eux, montrez-leur que les mères et les épouses de Russie ne sont pas prêtes à recevoir leurs fils et leurs maris dans des cercueils en zinc. Non, ne vous contentez pas de faire preuve de solidarité, luttez pour mettre fin à l’effusion de sang !

- Le 8 mars est le jour de la lutte pour les droits des femmes. Aujourd’hui, nous luttons pour la paix pour les femmes et les hommes ukrainiens, nous luttons pour la liberté des prisonniers politiques russes, parmi lesquels il y a de plus en plus de femmes chaque année. Cette année, le 8 mars est pour nous un jour de rage et de deuil : nous vous demandons de venir sans affiches et d’organiser des minutes de silence devant les monuments.

Le concept de la campagne d’aujourd’hui est la solidarité.

Pendant de nombreuses années, la machine de propagande de l’État a utilisé le 9 mai à son avantage. Une soif de guerre se cachait derrière les mots ostentatoires de la paix [1]. Nous vivons dans la réalité du "on peut répéter" au lieu du "plus jamais ça". Cette année, le 8 mars est le nouveau 9 mai : le jour de la lutte contre le militarisme, les guerres impériales et les terribles pertes des deux côtés.

Pour ceux qui sont en Russie : nous ne pouvons pas garantir que vous ne serez pas détenus. Nous pensons que si des détentions ont lieu sur un site de deuil, elles ne feront que démontrer le manque d’honneur et de tout principe de cet état policier et d’un régime autoritaire.

Comment participer ?

- Si vous êtes en Russie : choisissez n’importe quel monument de la Seconde Guerre mondiale dans votre ville (peu importe son caractère remarquable, il peut s’agir d’une stèle, d’un monument, d’une plaque commémorative, etc ;)

- Si vous êtes à l’étranger : allez déposer des fleurs à l’ambassade d’Ukraine (s’il y en a une) dans votre ville ;

- Coopérez avec d’autres personnes à l’avance ou déposez les fleurs seul ;

- Faites une minute de silence au monument ;

- Ne cédez pas aux provocations ;

- Soyez prêts pour la détention - lisez les mémos de l’OVD-info ;

Vous pouvez prendre des photos de la campagne et les poster avec le hashtag #FeministAntiWarResistance pour que nous puissions vous retrouver.
Note
[1] Le 9 mai est le jour férié officiel commémorant la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le mouvement des femmes dans le monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...