Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

« Des voies et des voix, engagées » - Fin du 10e congrès du Conseil central Côte - Nord - CSN

SEPT-ÎLES, QC, le 9 juin 2022 - Après trois jours de congrès chargés, le Conseil central de la Côte-Nord (CSN) est maintenant prêt à relever les multiples défis que lui réservent les trois prochaines années. Avec un congrès riche en conférences, présentations et échanges, les délégué-es ont pu abondamment discuter et débattre des différents enjeux qui affectent le mouvement syndical, la région de la Côte-Nord et l’ensemble de la société.

Le congrès se tenait à l’hôtel Sept-Îles du 7 au 9 juin, sur le thème « Des voies et des voix, engagées ». Il a permis de faire le point sur les trois dernières années d’actions syndicales ainsi que de préciser les orientations qui guideront le conseil central au cours des prochaines années. À la levée du congrès, le président, Guillaume Tremblay, qui a vu son mandat reconduit, s’est montré très enthousiaste pour l’avenir : « Nous avons eu des débats approfondis et reçu de nombreux invité-es, venus nous entretenir sur plusieurs sujets d’actualité. Nous avons pu préciser nos orientations qui vont déterminer notre action syndicale. Il n’y a pas à dire, nous n’avons pas chômé et nous allons maintenir notre travail acharné au cours des prochaines années ».

Les trois jours ont été l’occasion d’entendre des présentations très intéressantes. Les membres ont eu la chance d’écouter la conférence de Geneviève Baril-Gingras, professeure au département des relations industrielles de l’Université Laval. Elle est venue expliquer en quoi les gains en matière de protection de la nouvelle loi 27 en santé-sécurité se sont traduits par des reculs du côté de l’indemnisation. David Bergeron Cyr, le deuxième v.-p. de la CSN a renchéri : « Avec la coalition avenir Québec, il est clair que c’est devenu une loi anti-travailleurs et travailleuses avec un recul en matière de réparation ». Il a été suivi par Jean Lortie, ex-secrétaire général de la CSN qui nous a parlé de l’histoire de l’institution. Le lendemain, c’était au tour de l’environnementaliste Louis-Gilles Francoeur qui est venu nous présenter les conclusions de son livre « La caution verte, le désengagement de l’État québécois en environnement ». Ses conclusions indiquent que le ministère de l’Environnement accuse un retard considérable sur sa mission. Le premier vice-président de la CSN, François Énault est ensuite venu expliquer le travail fait dans le dossier des négociations du secteur public qui se feront de façon regroupée avec d’autres centrales pour la prochaine ronde. Ce fut ensuite au tour de Françoise David qui s’est entretenue sur la place des femmes en politique.

Le congrès qui s’est terminé avec un discours de la présidente de la CSN, Caroline Senneville, a permis l’élection d’Agathe Tremblay en tant que secrétaire-trésorière. Elle est reconfirmée dans son rôle et se joint ainsi à Guillaume Tremblay, président, à Daniella Thorne, v.-p. secteur ouest et à Julian Leroux, v.-p. secteur est.

« Le congrès nous a permis de faire une pause dans notre travail quotidien, afin de nous réunir et de faire vivre notre démocratie syndicale. Nous resterons mobilisés pour la défense des intérêts de nos membres. Que ceux qui veulent s’attaquer à nos droits, que ceux qui veulent remettre en cause nos programmes sociaux et nos services publics, que tous ceux qui veulent détruire notre environnement se le tiennent pour dit, ils devront composer avec l’opposition du conseil central et de ses syndicats », a conclu Guillaume Tremblay.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...