Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Environnement : une manif fait céder le gouvernement chinois

La classe moyenne chinoise montre sa force : une vaste protestation d’habitants de Dalian, ville modèle du nord-est de la Chine, a obtenu dimanche du gouvernement la promesse de fermeture d’une usine chimique trop près du centre urbain qui inquiétait la population.

C’est la nouvelle classe urbaine chinoise, prospère et plus soucieuse de son environnement et de la santé de ses enfants, qui est descendue en masse dans la rue, à la suite d’appels à manifester diffusés la veille sur les réseaux sociaux du pays. Plus de 12 000 personnes se sont retrouvées devant le siège du gouvernement à Dalian pour réclamer la fermeture de ce complexe chimique menaçant.

Les craintes ont surgi la semaine dernière lorsque les intempéries dues au cyclone Muifa ont endommagé des digues dans la région, faisant craindre qu’en cas de dégâts plus grands, le complexe chimique voisin pourrait être atteint et menacer les millions d’habitants de la région. Le souvenir du tsunami du Japon voisin et de la tragédie de Fukushima n’est pas loin.

Les autorités n’ont pas mis longtemps pour réagir : elles se sont engagées dès dimanche à fermer l’usine sur le champ, et à la relocaliser dès que possible.

Manifs pour l’environnement

Une manifestation similaire avait eu lieu en 2009 dans le port de Xiamen, dans le sud de la Chine, pour empêcher la construction d’une usine chimique trop près de la ville. Mobilisée de la même manière par Internet, la manifestation avait obtenu gain de cause.

Les autorités veulent visiblement éviter toute confrontation avec la classe moyenne, devenue ces dernières années la base sociale du Parti communiste après les réformes économiques et le développement rapide du secteur privé. L’opinion publique est très remontée en ce moment à cause du récent accident de TGV près de Wenzhou, dans le sud du pays, et de la gestion calamiteuse de cette tragédie par le gouvernement.

Cet incident montre une nouvelle fois comment les réseaux sociaux et Internet en général ont un impact considérable sur la société chinoise et ses rapports avec les autorités. Et les tentatives de contrôle – les réseaux téléphoniques ont semble-t-il été bloqués un moment à Dalian dimanche – n’y font rien : la foule considérable réunie en peu de temps, et les milliers de photos qui circulent, et dont nous vous présentons une impressionnante sélection, montrent que le robinet d’informations est difficile à fermer.

Cet article est tiré de rue89.com du 15 août 2011

Voir sur YouTybe : http://www.youtube.com/watch?v=9pXA_867c-I

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...