Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Discours de clôture d’Andrés Fontecilla au Comité national de Québec solidaire, le 1 décembre 2013

Faire avancer le Québec dans une voie différente, une voie alternative, progressiste, écologiste et souverainiste !

Cette fin de semaine nous avons dressé un bilan sans complaisance de l’action du gouvernement du parti québécois et nous avons également défini notre rôle en tant que progressistes dans ce moment politique. Ce fut un exercice productif parce que nous sommes aujourd’hui mieux préparé à affronter une élection qui peut survenir à tout moment. Il y a un an, le Parti québécois, un parti qui se définissait comme progressiste et écologiste nous avait promis tout un changement par rapport au gouvernement libéral.

Un an plus tard, nous avons eu des coupures dans les services publics, le maintien de la taxe santé, l’abandon de ses exigences sur les redevances minières. Nous avons eu droit à une Charte des valeurs qui divise le Québec. Ce gouvernement qui se disait écologiste est en train de faire du Québec un État pétrolier. Ce pétrole se prépare à permettre l’arrivée massive du pétrole le plus sale du monde, le pétrole de l’Alberta. Il permettra aussi l’exploitation du pétrole sur l’île d’Anticosti et dans le Golfe du St-Laurent.

Est-ce que c’est cela le chemin de l’indépendance. (Réponse de l’assistance NON !) Pour Québec solidaire, le chemin de l’indépendance passe par une fiscalité qui fera contribuer les grandes compagnies et les mieux nantis du Québec. Le chemin de l’indépendance passe par le construction de services publics accessibles et de bonne qualité pour tous et toutes. Le chemin de l’indépendance ne passe certainement pas par une dépendance accrue au pétrole sale de l’Alberta.

Cet automne, Québec solidaire a lancé une campagne politique intitulée « Sortir du noir, choisir l’or vert ». À travers cette campagne, nos militantes et nos militants sont partis à la rencontre de la population du Québec pour expliquer ce qu’est la transition énergétique, que sortir du pétrole peut constituer notre plus beau projet collectif socialement, écologiquement et surtout économiquement.

Nous avons un projet plus respectueux de la population du Québec, un projet qui permettrait de placer le Québec à l’avant-garde en matière de développement des énergies vertes. Le Québec possède tous les atouts : hydroélectricité, dont les surplus offrent des possibilités sans précédents premièrement en ce qui a trait à l’électrification des transports collectifs. Nous possédons des savoirs techniques avancés en matière de géothermie, de biométhanisation et d’éolien. Le temps est venu pour le Québec d’investir dans des énergies dignes du XXIe siècle au lieu de préserver le statu quo qui profitent à des compagnies qui refusent comme le rappelait Amir Khadir à l’Assemblée nationale d’investir dans un fond de prévoyance.

Québec solidaire envoie donc un message clair aux Québécoises et aux Québécois : nous sommes prêts à former un gouvernement pour mettre en place des politiques qui feront véritablement avancer le Québec dans une voie différente, une voie alternative, progressiste, écologiste et souverainiste ! Merci beaucoup.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...