Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Interpellation ministérielle - Front commun contre les coupes libérales en éducation (QS)

MONTRÉAL, le 2 nov. 2015 - « Le 20 novembre prochain, le ministre de l’Éducation devra faire face à la musique. Il refuse de mettre les pieds dans les écoles du Québec ? Nous amènerons l’école à lui ! Les parents, élèves, citoyen.nes et enseignant.es seront à l’Assemblée nationale », a prévenu la députée de Gouin et porte-parole de Québec solidaire Françoise David alors qu’elle participait à la chaîne humaine de l’école St-Léon de Westmount.

« Québec solidaire, de concert avec le Parti québécois et la Coalition avenir Québec, mettra son interpellation ministérielle annuelle au service du mouvement Je protège mon école publique, de la Coalition des parents pour l’école publique et de la Coalition des parents d’enfants à besoins particuliers. Le ministre François Blais se retrouvera ainsi face aux trois partis d’opposition, mais aussi à des parents en colère. La saignée libérale dans les écoles publiques affecte les services aux élèves, fragilise les conditions de travail du personnel et augmente la facture refilée aux parents. C’est simple : le gouvernement hypothèque l’avenir des enfants du Québec », a indiqué Mme David.

Cette interpellation transpartisane des partis d’opposition est une première à l’Assemblée nationale. « La situation est tellement critique dans nos écoles que trois partis politiques aux idéaux souvent divergents se battront ensemble pour une même cause. Mes collègues et moi nous entendons sur ceci : l’éducation est une priorité et le meilleur investissement possible pour une société ! Le ministre Blais devra répondre de ses actes devant la population toute entière », a précisé Mme David.

Un site web solidaire pour l’école publique

Depuis l’élection de 2014, les solidaires ont élaboré un plan de sauvetage de l’école publique qui repose sur quatre grandes propositions rapidement réalisables : annuler les coupes de 1 milliard $ effectuées depuis 2010 en suspendant les versements au Fonds des générations, investir 500 millions $ supplémentaires en éducation, réduire de quatre le nombre moyen d’élèves par classe au primaire et de trois au secondaire, embaucher 1 000 nouveaux professionnel.les multidisciplinaires.

« Le Parti libéral ment lorsqu’il dit ne pas avoir d’autre choix que de couper en éducation. En cessant de privilégier les profits extraordinaires des banques, en négociant mieux l’achat de médicaments et en luttant efficacement contre l’évasion fiscale des plus riches et des sociétés financières, le Québec pourrait mettre en place nos propositions et offrir une éducation de qualité à tous les enfants », a affirmé Mme David.

Toutes les propositions de Québec solidaire et plus encore se trouvent ici : ecolepublique.org.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...