Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

L'Amazonie brûle : Concert bénéfice pour les femmes autochtones brésiliennes le samedi 21 septembre

Des femmes autochtones du Québec organisent un événement pour soutenir les familles affectées par la crise environnementale en Amazonie

Montréal, le 19 septembre de 2019 - Une grande soirée festive au bénéfice des peuples autochtones de l’Amazonie brésilienne est organisée le 21 septembre à Montréal, pour dénoncer le désastre socio-environnemental en Amazonie et appuyer une organisation de femmes autochtones dans la région. Le concert aura lieu à l’organisme communautaire CÉDA (2515 rue Delisle, Métro Lionel Groulx).

Divers artistes autochtones, québécois.e.s, africain.e.s, haïtien.ne.s, brésilien.ne.s et latino- américain.e.s performeront de façon volontaire lors de cette soirée, parmi lesquels, Sacred Wolf singers, Cody Coyote, Sensei H. et Natasha Kanapé Fontaine. Une exposition d’art avec un encan silencieux et un banquet traditionnel complèteront la soirée.

Les fonds récoltés lors de cet l’événement iront à l’Association des femmes guerrières autochtones de Rondônia (AGIR) afin d’appuyer ce groupe de femmes, qui habitent dans cette région historiquement vulnérable, à faire face aux dommages causés par les plus récentes offensives des secteurs agroalimentaires, minier et forestiers, promues et stimulées par le gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro. Les efforts de soutien sont d’autant plus importants maintenant, alors que les manifestations dans le monde s’apaisent, et que les flammes ainsi que d’autres activités destructives continuent à menacer la forêt et ses peuples.

Une rencontre, une cause, un concert

L’idée du concert a germé de l’esprit de solidarité entre deux femmes autochtones du Québec, Shannon Chief et Tayka Raymond, et du réseau de personnes et d’organisations* qu’elles ont réuni.

« Depuis que j’ai assistée à la Rencontre internationale de femmes en avril 2018, j’ai porté dans mon cœur les luttes partagées par les femmes des terres du Sud et à l’Est, de l’Afrique à l’Asie. Les feux en Amazonie ont été un appel spirituel. En tant qu’Anishnabe traditionnellement et coutumièrement élevée, il est logique d’aider avec ce que nous pouvons, afin que les peuples autochtones d’Amazonie puissent avoir la liberté de choisir comment prendre soin et reconstruire leurs terres ou leurs maisons », a déclaré Shannon Chief, Solidarité Anishnabé et co- organisatrice du concert bénéfice.

Pour sa part, Tayka Raymond, Solidarité Ojibwe et co-organisatrice du concert explique que "L’Aigle et le Condor représentent l’unification sur le continent qui se nomme l’Île de la Tortue. Nous sommes solidaires avec les peuples et les communautés du Brésil qui sont les plus affectés par la politique de génocide et d’écocide promue par le gouvernement Bolsonaro. L’Amazonie est non seulement les poumons de la terre, mais aussi le coeur de nos Nations", dit-elle d’un ton ferme. "Les peuples unis ne seront jamais vaincus."

AGIR

L’Association des femmes guerrières autochtones de Rondônia (AGIR) est une organisation administrée exclusivement par et pour les femmes autochtones de l’une des provinces en Amazonie.

Pour Maria Leonice Tupari, coordinatrice d’AGIR depuis 2015, "Le concert bénéfice est très important parce qu’on vit un moment très difficile. Les feux s’étendent partout en Amazonie, mais les femmes vivent les plus grandes menaces, surtout quand elles commencent à hausser leur voix contre les invasions de terres, l’industrie minière, les orpailleurs la déforestation et la violence contre les femmes."

Les femmes autochtones du Québec et du Brésil nous inspirent à entreprendre des actions concrètes pour mener les luttes sociales et politiques pour la justice environnementale, et pour renforcer l’autodétermination des peuples autochtones et la participation politique des femmes autochtones.

Le concert bénéfice se veut une occasion d’appuyer ces luttes dans une ambiance de solidarité et de partage.

* Les organisations impliquées sont le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), Coletivo Brasil-Montréal ainsi que Women of Diverse Origins / Femmes de diverses origines, Justice Climatique Montréal, Saut Montréal, La Planète s’invite au Parlement et Extinction Rébellion Québec.

Date et lieu Samedi, le 21 septembre 2019, de 16h00 à minuit

16h - 19h Exposition culturelle et encan silencieux, danses autochtones et festin traditionnel 20 $ pour toute la soirée

19h - minuit Concert avec artistes autochtones et danseurs brésiliens 10 $ à partir de 19h

CÉDA 2515, rue Delisle H3J 1K8 Montreal, Qc Métro Lionel Groulx

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/2595769317123819/

Pour faire un don à l’Association des femmes guerrières autochtones de Rondônia (AGIR) : https://www.vakinha.com.br/vaquinha/campanha-da-associacao-das-guerreiras- indigenas-de-rondonia-agir-maria-leonice-tupari

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...