Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Poésie

L'étincelle

J’ai su que tu étais passée,
Que tu vivais encore.
Tu avais réussi à l’ouvrir,
mais pas à le refermer.
Il coulait toujours, le robinet,
dans la cour de l’école.
Il était six heures quarante-cinq.

Tu avais dû te laver.
Le matin était doré,
déjà chaud.
Tu avais ramassé tous tes effets,
il ne restait de ton passage,
que le filet d’eau qui s’étirait
le long de la côte King.

L’autre jour, je t’ai saluée.
Tu t’es détournée,
Tu as fait celle qui ne me connaissait pas.
Ça m’a fait drôle d’être chassée de ton monde,
comme si tu avais honte de moi,
autant que j’ai honte de nous.

Je n’ai pas insisté, je suis entrée
Dans cette école de la chance,
où on peut se trouver ou se perdre.

Sur ma joue,
il y avait un filet d’eau
salée, celle-là.

Quand j’ai ouvert la porte de la classe encore vide,
quand j’ai fixé ta place vacante depuis des mois,
j’ai réalisé que je n’avalerais jamais
qu’une de mes étincelles
dorme maintenant
dans notre cour.

Manon Ann Blanchard

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Poésie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...