Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

La pétition contre les pipelines et pour l'environnement - un succès citoyen à Wendake

À la fin du mois d’octobre, Ensemble a obtenu de l’information sur des discussions entre les Premières Nations et TransCanada pour des compensations financières au passage de l’oléoduc Énergie Est. Notre article exclusif (http://www.journalensemble.coop/article/2014/10/les-territoires-ancestraux-sont-ils-vendre/725), en plus d’être repris par TVA (http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2014/11/20141104-191008.html) et d’autres médias de masse, a soulevé dans la communauté un mouvement qui s’est traduit par une pétition, aujourd’hui déposée au Conseil de la Nation huronne-wendat. Nous publions ici intégralement le communiqué de presse transmis pour souligner l’événement.

Tiré du site du journal Ensemble.

Plus de 1000 membres et alliés de la Nation huronne-wendat se positionnent via une pétition contre les projets « Oléoduc Énergie Est » de TransCanada sur le Nionwentsïo au Québec et "Ligne 9B" d’Enbridge sur les terres du Grand Wendake en Ontario.

La pétition a été déposée aujourd’hui auprès du Conseil de la Nation huronne-wendat et demande que celui-ci s’oriente vers des actions respectueuses de l’environnement et de ses valeurs culturelles et spirituelles.

Depuis un certain temps déjà, la construction de deux oléoducs visant le transport des sables bitumineux de l’Alberta provoque des inquiétudes majeures au sein des populations canadienne et québécoise, ainsi que parmi les membres de la Nation huronne-wendat étant donné que ceux-ci pourraient avoir des conséquences graves sur l’environnement. De plus, il est important de noter qu’actuellement des excavations sont déjà en cours sur les terres ancestrales et profanent des sépultures sacrées pour la Nation.

La pétition papier a été initiée par mesdames Manon Sioui et Geneviève Mckenzie-Sioui, ainsi qu’un groupe de citoyens soucieux de l’avenir de leurs territoires, des sépultures et du patrimoine de leurs ancêtres. La pétition en ligne a été diffusée sur le site Avaaz.org - Pétitions citoyennes. Celle-ci a débuté le lundi 1er décembre 2014 à 23h55 et a été clôturée dimanche le 7 décembre 2014 à 14h10. Soulignons que l’ensemble des signatures a été récoltées en l’espace de sept jours et qu’il s’agit probablement du plus grand nombre de signatures recueillies pour une seule pétition déposée auprès du Conseil de la Nation huronne-wendat.

L’ensemble des signataires croit fermement que les risques environnementaux liés à ces types de projets sont énormes (production de gaz à effet de serre, déversements potentiels, etc.) et que le taux de création d’emplois sera négligeable compte-tenu de la nature du projet (construction sur une période donnée et ensuite, très peu d’emplois nécessaires). Au plan culturel et patrimonial, ces projets affectent négativement les sépultures et les lieux sacrés liés à leurs ancêtres. « Plusieurs personnes n’acceptent pas que nos ancêtres soient dérangés, déterrés ou déplacés d’aucune façon que ce soit. Ils veulent que les sépultures de nos ancêtres soient respectés dignement », a déclaré madame Sioui.

Les signataires croient qu’en tant que fiers porteurs et fières porteuses de la tradition wendat, les membres de la Nation doivent s’unir afin de protéger les territoires ancestraux et tout ce qui en découle (faune, flore, ossuaires, lieux sacrés et anciens villages wendat, patrimoine culturel, etc.) pour lesquels leurs ancêtres ainsi que le Grand Chef actuel et ses prédécesseurs ont si durement travaillé à défendre, et ce, pour la survie des enfants, des petits-enfants et des Sept générations à venir. « Je suis ravis que notre Grand Chef Konrad Sioui et que les quatre chefs familiaux qui ont pu être rejoint aient signé notre pétition soit Jean-Philippe Sioui, Richard Picard, Denis Bastien et Sébastien Desnoyers, et que ceux-ci respectent la décision des signataires de dire NON à ces projets de pipelines et leur volonté de respecter nos terres et nos ancêtres. De plus, l’ancien Grand Chef Max Gros-Louis a signé la pétition et nous encourage dans cette lutte », a soulevé madame Mckenzie-Sioui.

« En terminant, nous aimerions signifier que nous sommes heureuses de la réception extrêmement positive que nous avons reçue des membres de la Nation lors de notre porte-à-porte et de tous nos alliés en ligne. Les gens sont de plus en plus conscientisés des impacts négatifs que ce genre de projet peut avoir sur l’ensemble de la société. Nous remercions donc tous les signataires pour leur intérêt, leur accueil et leur appui. Nous pouvons dire que nous sommes unis en tant que Nation et que nous sommes un peuple qui a la volonté de défendre l’ensemble de son patrimoine », ont affirmé Manon Sioui et Geneviève Mckenzie-Sioui.

Manon Sioui

Militante contre les projets de pipeline et résidente de Wendake.

Geneviève McKenzie-Sioui

Militante contre les projets de pipeline et résidente de Wendake.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...