Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Idle no more

Le CTC appuie la chef Theresa Spence et la campagne Idle No More (fini l’immobilisme)

Le Congrès du travail du Canada appuie la chef Theresa Spence de la Première nation Attawapiskat du nord de l’Ontario, qui a entrepris une grève de la faim à Ottawa. Elle est résolue à ne pas manger tant que le Premier ministre ne lui aura pas accordé une audience pour parler des conditions sur sa réserve et les mesures gouvernementales qui n’assurent pas la protection des communautés des Premières nations, des terres et des eaux. Nous exhortons le Premier ministre à rencontrer la chef Spence.

Les conditions de logement déplorables d’Attawapiskat ont fait les manchettes dans le monde entier en 2011. Les autorités d’Attawapiskat ont déclaré l’état d’urgence pour la troisième fois en trois ans en raison des basses températures et des craintes pour la santé et la sécurité découlant de l’insuffisance des logements. Bon nombre de personnes habitant la communauté vivaient dans des tentes, des caravanes et des abris temporaires, et de nombreuses résidences et bâtiments publics n’avaient pas l’eau courante ni l’électricité. Dans un cas, des enfants, des personnes âgées et des malades dormaient dans des pièces situées à quelques pieds à peine d’un lieu de déversement accidentel d’eaux d’égout brutes qui a eu lieu en 2009 et qui n’avaient pas été dûment nettoyé.

Les communautés telles qu’Attawapiskat ne connaissent que trop bien ce scénario. La chef Spence a indiqué que le gouvernement fédéral avait entrepris un programme qui va à l’encontre de la Déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones.

L’action de la chef Spence a galvanisé le mouvement Idle No More (fini l’immobilisme), qui a été lancé en raison du récent projet de loi omnibus C-45 du gouvernement fédéral. Cette législation amende la Loi sur la protection des eaux navigables, qui permettra au gouvernement d’approuver des projets concernant plus de 160 lacs sans consulter au préalable les Premières nations. Le projet de loi C-45 apporte en outre des modifications à la Loi sur les Indiens, y compris des modifications de la gestion des terres sur les réserves qui facilitent le location des terres pour le développement économique sans consulter les résidents des bandes. Ces changements auront un effet dévastateur sur de nombreuses communautés des Premières nations. Il y a aussi une frustration constante en raison de l’inaction relativement aux dossiers de 600 femmes autochtones tuées ou disparues au cours de 20 dernières années.

Le CTC incite ses affiliés et les fédérations du travail à appuyer la chef Spence et les personnes qui participent au mouvement Idle No More.

Sur le même thème : Idle no more

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...