Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections fédérales 2021

« Le Canada choisit la réconciliation. Au tour du Québec d'en faire autant » (Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador)

WENDAKE, QC, le 21 sept. 2021 - C’est avec cette affirmation que Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), accueille le résultat de l’élection fédérale. Au bénéfice de la population des Premières Nations, l’APNQL poursuit sa marche vers l’autodétermination. Les partis présents au parlement canadien, élu le 20 septembre, devront respecter la volonté exprimée par la population canadienne et ne pas faire obstacle à la Réconciliation avec les Premiers Peuples. Les projets de lois à venir sur la santé et le caractère essentiel des services policiers des Autochtones devront voir le jour. Les lois sur les services aux Familles et aux enfants autochtones (sic) seront mises en œuvre. D’autres initiatives législatives fédérales devront être développées afin d’appuyer l’autodétermination des Premiers Peuples et l’inscrire clairement dans la réalité politique canadienne.

L’attention de l’APNQL va maintenant se tourner vers la population québécoise, certainement plus progressiste que le gouvernement provincial actuel. Le Plan d’action de l’APNQL contre la discrimination et le racisme va continuer, après une première année, à rejoindre et à engager la société québécoise vers la Réconciliation. L’APNQL entend démontrer à la population que, si elle souhaite s’affirmer et être respectée, la nation québécoise doit d’abord respecter les Premières Nations présentes depuis toujours sur le territoire. Une grande nation ne se construit pas en bafouant les droits des autres.

« Respect du droit à l’autodétermination, des droits ancestraux et issus de traités, des droits linguistiques des Premières Nations, de leurs cultures et modes de vie, c’est ainsi que l’APNQL veut construire la Réconciliation avec la population québécoise. Plutôt qu’une menace, plutôt que d’y faire systématiquement obstacle, le gouvernement provincial du Québec doit plutôt y voir la clé du développement harmonieux de la société québécoise. C’est le message que l’APNQL continuera de porter à la population québécoise.

« Table politique avec le gouvernement Legault mise en place à l’initiative de l’Assemblée des chefs, proposition d’une commission parlementaire réunissant l’Assemblée des chefs et l’Assemblée nationale, tenue d’un Rendez-vous économique avec le Québec à l’automne 2021, l’APNQL fait tous les efforts possibles pour amener l’actuel gouvernement provincial vers la Réconciliation, vers une relation respectueuse et progressive avec les Premières Nations. Les Premières Nations font confiance à la population québécoise, à son attachement à la justice sociale, à son engagement envers les futures générations. Il appartient maintenant au gouvernement de la province de Québec de mettre de côté sa peur du changement, d’écouter le message des Premières Nations et celui d’une large partie de la population québécoise », affirme Ghislain Picard, au lendemain d’une élection fédérale qui est certainement un pas de plus vers la Réconciliation.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections fédérales 2021

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...