Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Premières Nations

Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations lance un appel à l'unité, à la mobilisation des citoyens et au respect des traités entre les Premières Nations et la Couronne

OTTAWA, le 3 janv. 2013 - Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, a réitéré aujourd’hui ses appels à la solidarité, à la mobilisation et à l’action à l’intention des Premières Nations et de la Couronne. Les dirigeants des Premières Nations se réuniront à l’occasion de l’anniversaire du rassemblement entre la Couronne et les Premières Nations, le 24 janvier 2013, et une invitation urgente a été envoyée le 1er janvier 2013 au premier ministre et au gouverneur général pour les prier de confirmer leur présence à cette réunion.

« Les Premières Nations de notre pays expriment leurs préoccupations et leurs frustrations par rapport aux défaillances du système en place, lequel ne permet pas de remédier à des inégalités présentes depuis longtemps entre les Premières Nations et le reste du Canada. Elles souhaitent aussi que nous nous attaquions à des questions prioritaires en misant sur des solutions à long terme et sur la pérennité », a déclaré le Chef national Atleo. Celui-ci faisait référence aux gestes posés par des citoyens, des dirigeants et des sympathisants des Premières Nations - dont Raymond Robinson, aîné de Cross Lake, au Manitoba, et la Chef Theresa Spence d’Attawapiskat, qui fait la grève de la faim depuis le 11 décembre 2012 - pour souligner l’urgence que la Couronne respecte et honore son obligation de collaborer avec les Premières Nations pour mettre les traités en application.

« Il n’y a aucune excuse à l’inaction pour les dirigeants des Premières Nations ou le Canada », a affirmé le Chef national Atleo. « Les Premières Nations sont prêtes à déployer tous les efforts nécessaires pour relever les nombreux défis qui se posent à elles et pour préparer un meilleur avenir pour leurs enfants. Nous réclamons une mobilisation et des gestes concrets. Il est temps que la Couronne respecte ses relations et ses responsabilités envers les Premières Nations, à commencer par la reconnaissance et l’affirmation de leurs droits inhérents et issus de traités. De même, c’est l’heure que tous les citoyens et dirigeants des Premières Nations s’emploient à élaborer des solutions. »

Le 24 janvier aura lieu le premier anniversaire du rassemblement entre la Couronne et les Premières Nations au cours duquel les dirigeants des Premières Nations, le gouverneur général et le premier ministre Harper se sont engagés à faire avancer un certain nombre de dossiers importants : la mise en application des traités et les revendications globales, le renforcement de la gouvernance des Premières Nations et des relations fiscales, le développement économique et l’éducation, entre autres.

Dans une lettre datée du 29 décembre et adressée aux dirigeants des Premières Nations, le Chef national Atleo a insisté sur l’importance d’élaborer des solutions fondées sur la nation et de favoriser l’engagement communautaire de toutes les Premières Nations. « Le Comité exécutif de l’APN et moi-même appuyons et encourageons la tenue de réunions à l’échelle communautaire et axées sur les traités, lesquelles permettent d’abord et avant tout d’approfondir des questions prioritaires au cœur de nos nations et sur leur territoire », a écrit le Chef national Atleo, qui a également fait mention du soutien fourni par des peuples autochtones et non autochtones du Canada et d’ailleurs. « C’est notre rôle et notre responsabilité que de définir et de mener à bien nos priorités ensemble, sous la direction de nos peuples. Notre vocation à l’échelle régionale et nationale est de soutenir pleinement les initiatives et les solutions mises au point par les Premières Nations en vue d’assurer la reconnaissance, le respect et la mise en application de nos droits et responsabilités. »

« Par l’intermédiaire du mouvement Idle No More, nous avons fait souffler un vent d’énergie, de fierté et de détermination intense parmi nos peuples au cours des dernières semaines », a fait valoir le Chef national Atleo. « Une telle mobilisation citoyenne et communautaire est absolument essentielle aux changements que nous préconisons tous dans chacune des Premières Nations et au travail soutenu que nous devons accomplir pour reconstruire nos nations et nos gouvernements et pour protéger nos terres, nos eaux et nos territoires.

« Les Premières Nations s’engagent dans un mouvement pacifique d’affirmation de leurs droits et responsabilités », a souligné le Chef national Atleo. « Pour y parvenir, nous pouvons et nous devons agir de concert. Nous adressons nos remerciements à tous, en particulier aux femmes et aux jeunes dirigeants qui se sont exprimés de façon ferme et convaincante. Nous avons à cœur la sécurité et la protection de tous nos peuples, particulièrement nos enfants, et nous leur offrons notre soutien en ce sens. Ensemble, nous sommes plus forts. Nous invitons et encourageons tous les Canadiens à se joindre à nous, dans un geste de compréhension et de soutien, pour atteindre l’équité et la justice. »

Sur le même thème : Premières Nations

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...