Édition du 8 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

Le détournement des pensions alimentaires

Le Centre de femmes de Pointe-Saint-Charles et le CPAS (Comité des personnes assistées sociales) consacrent la journée du 8 mars à sensibiliser et à mobiliser les femmes sur le détournement des pensions alimentaires. Les femmes se prononceront par écrit sur ce sujet, tous leurs messages seront bien en vue sur une grande corde à linge exposée au local de Madame prend congé et elles prépareront un geste politique prévu pour le lundi 11 mars.

Les pensions alimentaires considérées comme un revenu dans 4 programmes

Les pensions alimentaires pour enfants ne sont plus considérées comme un revenu imposable depuis 1997. Pourtant, ces montants continuent d’être pris en compte dans quatre programmes gouvernementaux : l’aide sociale, l’aide financière aux études, les programmes d’aide au logement et l’aide juridique. Depuis des années, différents groupes luttent pour faire cesser cette injustice.

Le gouvernement pige dans les poches des enfants

Dans le calcul de la prestation, il y a une exemption de 100$ par enfant à charge : un maigre $25 par semaine pour nourrir, loger, habiller, payer les fournitures scolaires. Pour une famille monoparentale assistée sociale, chaque dollar dont l’État la prive fait une énorme différence.

Aide financière aux étudiants-es réduite

Les pensions alimentaires pour enfants considérées comme un revenu dans le calcul de l’aide accordée, a pour effet de priver un grand nombre d’étudiantes et d’étudiants monoparentaux de montants de bourses.

Logement à prix modique

La prise en compte des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes d’aide au logement empêche un bon nombre de familles monoparentales d’avoir accès à un logement à loyer modique ou à une allocation-logement. Elles n’ont alors d’autre choix que de se tourner vers le marché locatif privé.

Privation de l’accès à la justice

L’accès à l’aide juridique est également compromis par la prise en compte des pensions alimentaires pour enfants. Certaines personnes doivent parfois renoncer à faire valoir leurs droits parce qu’elles n’en ont pas les moyens.

Pendant la campagne électorale, la Coalition Avenir Québec s’est engagée formellement à exclure les pensions alimentaires pour enfants du calcul des revenus dans les quatre programmes si elle formait le prochain gouvernement. Le temps est venu de passer de la parole aux actes !

Une invitation à ne pas manquer

Vous êtes invités à venir au Centre de femmes de Pointe-Saint-Charles Madame prend congé vendredi le 8 mars entre midi et 16heures

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...