Édition du 26 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les syndicats du Canada sont ébahis devant la dissolution de la HKCTU

Les syndicats du Canada expriment leur stupéfaction et leur consternation devant la nouvelle de la récente décision de la confédération syndicale de Hong Kong (HKCTU) de se démembrer.

La HKCTU a fait plus que jamais l’objet d’attaques et d’intimidation et s’est fait accuser d’infractions à la loi sur la sécurité nationale qui ne lui ont pas laissé d’autre option. La loi, adoptée l’année dernière, criminalise les activités considérées comme des appuis ou des incitations à la sécession, à la subversion du pouvoir de l’État, au terrorisme et à la collusion avec des entités étrangères.

« Nous sommes très inquiets d’assister à la perte d’un important intervenant syndical et de savoir que cela fait partie de l’affaiblissement et du démantèlement complets de ce qui fut jadis une société civile robuste et vitale », déclare Bea Bruske, présidente du CTC.

Les syndicats du Canada ont soutenu la HKCTU et ses affiliés pendant les années de manifestations prodémocratie et ont fermement condamné l’arrestation et la condamnation de dirigeants syndicaux emprisonnés pour avoir exercé leurs droits de liberté d’association. Nous avons défendu le droit légitime des syndicats de participer aux activités sociales et économiques.

Dans le cadre d’une campagne suivie des médias appartenant à l’État qui fait porter aux syndicats l’étiquette d’agents étrangers, les autorités chinoises ont prétendu que l’affiliation de la HKCTU à la Confédération syndicale internationale (CSI) et sa collaboration légitime avec les syndicats d’autres pays constituent de la collusion. Pourtant, l’affiliation et la coopération internationales sont protégées par la Convention no 87 de l’Organisation internationale du Travail sur la liberté d’association.

Les syndicats du Canada se joignent à l’appel mondial lancé pour que les autorités de la Chine et de Hong Kong cessent de poursuivre et d’intimider les syndicalistes et les personnes militant pour le respect des libertés fondamentales et relâchent ceux qui ont été emprisonnés.

Nous appuyons en solidarité les dirigeants syndicaux et les travailleurs et travailleuses de Hong Kong et nous exigeons que leurs droits fondamentaux et leurs libertés civiles soient respectés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...