Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lutte contre la pauvreté

M Fitzgibbon vous avez presqu’entièrement raison

M. Fitzgibbon, député de Terrebonne, vous avez vraiment raison.
M. Fitzgibbon vous avez raison de nous demander de consommer moins d’électricité.
M. Fitzgibbon, de votre point de vue, c’est certainement pour en vendre plus.
M. Fitzgibbon, votre phrase qui nous indique de consommer moins d’électricité contient un seul mot de trop.
M. Fitzgibbon, votre phrase contient un seul mot de trop, soit : d’électricité.
M. Fitzgibbon, votre phrase devrait s’arrêter à consommer moins.
M. Fitzgibbon, vous ne pouvez pas ignorer que la cause de l’inflation qui nous fait mal est le résultat de notre empressement, après les privations que nous avons subies, à consommer « comme des malades ».

M. Fitzgibbon, votre phrase devrait s’arrêter à consommer moins.
Si nous ne nous étions pas « garocher » vers une consommation débridée, nous ne devrions pas vivre avec un taux d’inflation de malades, n’est-ce pas ?
Évidemment, mon propos ne vise pas celles et ceux qui vivent en situation de survie.
Évidemment, mon propos ne vise pas celles et ceux qui vivent une situation de survie, et qui prendront une petite respiration hors de l’eau, avec votre « cheap » cadeau de 600$, non récurrent.

M. Fitzgibbon, savez-vous ce que cela veut dire de vivent une situation de survie ?
M. Fitzgibbon, à Harvard, avez-vous étudié comment mettre fin à la croissance infinie sur une petite planète très limitée en ressources de tous genres ?
M. Fitzgibbon, répétez-nous, à toutes les occasions que vous aurez, de consommer moins, tout court.
M. Fitzgibbon, dites à vos amis qui achèteront à rabais, suite à l’impossibilité de plusieurs d’entre nous de continuer à faire leurs paiements, une Xième maison, un Xième véhicule, un Xième plus gros bateau, de cesser de consommer comme des malades et de cesser d’accumuler des richesses, comme des malades.
M. Fitzgibbon, vous avez franchi un premier pas en nous indiquant de consommer moins. Répétez-le.
M. Fitzgibbon, au nom de l’INTÉRÊT publique, c’est votre mandat de député après tout, « décrochez » du dogme de la croissance infinie à tous prix, pas au prix de nombreux décès de personnes en santé.
M. Fitzgibbon, je vous prie d’interpeler votre boss Legault, dont vous avec l’oreille je crois, et vos collègues aux Finances et au Trésor de NE PAS BAISSER les impôts très justes que doivent payer, avec honneur et enthousiasme vos amis.
M. Fitzgibbon, poser le geste odieux de baisser les impôts ne sortira personne de la pauvreté et de la misère. Celles-ci et ceux-ci n’ont pas l’honneur de payer des impôts avec enthousiasme.
M. Fitzgibbon, défendez ce point de vue au Conseil exécutif. C’est ainsi que vous ferez votre job de ministre.

Merci pour toute considération

Renaud Blais, Québec
Un citoyen qui vote encore…

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Lutte contre la pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...