Édition du 7 février 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Manifestation à la Cité-de-la-Santé de Laval - Le SIIIAL-CSQ, le STT-CSSS-Laval-CSN et l'APTS dénoncent l'impact des emplois abolis sur les patients

LAVAL, QC, le 13 oct. 2014 - « Les 84 postes d’infirmières et d’infirmières auxiliaires qui seront coupés à Laval toucheront directement les soins de santé offerts aux bébés, aux mères et aux personnes âgées. Nos membres bouillent de colère et vont faire résonner aux oreilles des libéraux un bruit qu’ils connaissent bien, celui des casseroles. Nous invitons la population à se mobiliser avec nous pour faire reculer ce gouvernement qui menace notre système public de santé. »

Telle est la déclaration faite aujourd’hui par la présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires de Laval (SIIIAL-CSQ), Isabelle Dumaine, dans le cadre d’une manifestation organisée devant l’hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval pour dénoncer les coupes de postes annoncées au cours des derniers jours. Le SIIIAL-CSQ travaille en intersyndicale avec le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS-Laval (STT-CSSS-Laval-CSN) ainsi que l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

« Le gouvernement libéral, à commencer par le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, sont en train de trahir la population et imposent des mesures d’austérité qui frapperont de plein fouet les plus vulnérables de la société. Les coupes annoncées à Laval affecteront principalement les bébés et leurs mamans, ainsi que les personnes âgées. Ça prend un gouvernement profondément insensible et déconnecté du vrai monde pour se comporter ainsi », dénonce Isabelle Dumaine.

Retour du chaos aux urgences

Cette dernière prédit également le retour du chaos aux urgences de la Cité-de-la-santé de Laval.

« Les compressions vont affecter l’unité de débordement qui servait à traiter les patients sur civière à l’urgence. Tous les emplois reliés à cette unité sont visés par des abolitions de postes. En conséquence, la population va revivre le cauchemar des longues heures d’attentes sur une civière dans les couloirs à l’urgence », prévient Isabelle Dumaine.

Situation critique au CSSS Laval

La semaine dernière, nous apprenions l’abolition de 8 postes de préposé-es aux bénéficiaires dans l’unité de débordement de l’urgence de l’Hôpital de la Cité-de-la-santé. Les compressions budgétaires imposées par le gouvernement libéral entraînent de nouvelles abolitions de postes au CSSS Laval. On apprenait en effet cette semaine qu’au total près de 97 postes seraient abolis au niveau para technique et administratif. Il s’agit aussi bien de poste de préposé-es aux bénéficiaires, d’aides de services et d’agentes administratives.

« Depuis une semaine, la situation est critique à l’unité de débordement. Et voilà qu’on apprend de nouvelles compressions qui vont toucher aussi bien l’hôpital que les CHSLD et les CLSC desservis par le CSSS Laval. La crise se généralise à l’ensemble du CSSS et plusieurs endroits donneront des soins en deçà des services essentiels. C’est inacceptable ! », déclare Marjolaine Aubé, présidente du syndicat CSN du CSSS Laval.

Hausse de l’épuisement professionnel à prévoir

De son côté, la présidente locale de l’APTS de Laval, Josée Blanchard, rappelle que l’ensemble du personnel subit déjà un fardeau de tâche beaucoup trop lourd.

« En réduisant ainsi le nombre de postes, on va augmenter la pression sur les épaules du personnel et les cas d’épuisement professionnel risquent d’augmenter de façon significative. Nos membres vont donc se retrouver dans une spirale infernale où l’effort exigé d’elles va devenir de plus en plus difficile à soutenir, alors que nos professionnelles et techniciennes ont à cœur de maintenir la qualité des services », déplore Josée Blanchard de l’APTS.

Les services à la population touchés

En terminant, la présidente du SIIIAL-CSQ est catégorique : « les dommages causés par les coupes dépassent largement le seul effet de l’ensemble des postes directement abolis. En effet, les services de santé offerts à la population sont clairement touchés », conclut Isabelle Dumaine.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...