Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Motion de Manon Massé sur Radio-Canada - L'Assemblée nationale presse Ottawa d'annuler les compressions et les mises à pied

QUÉBEC, le 26 nov. 2014 - Manon Massé de Québec solidaire est fière d’’avoir fait adopter à l’’unanimité par l’’Assemblée nationale une motion pressant le gouvernement fédéral d’’annuler les coupures et les mises à pied prévues à Radio-Canada afin d’’assurer l’’avenir du diffuseur public.

« Les coupes annoncées accélèrent le démantèlement de la télé publique et sa lente transformation vers une télé d’État au service du parti au pouvoir à Ottawa. C’est inacceptable et digne d’anciens régimes périmés. Je me réjouis toutefois de l’appui des autres partis à l’Assemblée nationale. Nous envoyons un signal clair au premier ministre Harper et au PDG de CBC/Radio-Canada Hubert Lacroix : il faut des journalistes pour faire du journalisme, des présentateurs pour informer et vulgariser, des réalisatrices, des monteurs, des artistes du son, des animateurs et des comédiennes pour offrir des émissions bien de chez nous à la population », a indiqué Mme Massé lors d’un point de presse non partisan en compagnie du président de la CSN, Jacques Létourneau et de représentantes d’autres partis.

À l’instar des 25 000 personnes qui ont manifesté à Montréal, et des milliers d’autres partout au Québec le 16 novembre dernier, Manon Massé invite Ottawa à répondra favorablement à leurs demandes de sursoir aux mises à pied prévues.

« Ce nouvel appui à l’égard de Radio-Canada/CBC nous arrive à un moment crucial où la population canadienne se mobilise de plus en plus pour défendre notre production et notre diffusion publique. Nous sommes heureux de l’adoption de cette motion qui réitère l’importance de cette institution primordiale pour la francophonie canadienne. À cet égard, depuis le 16 avril dernier, Tous amis de Radio-Canada revendique un moratoire sur les compressions imposées à la SRC/CBC et la création rapide d’une commission parlementaire publique sur son avenir », souligne Jacques Létourneau, responsable politique de la campagne Tous amis de Radio-Canada.

Rappelons que Radio-Canada compte abolir 1500 postes d’ici 2020. Cette nouvelle coupe s’ajoute à la suppression de 657 postes annoncée en avril, ce qui revient à réduire le personnel de 25 %. Au total, c’est 100 millions $ que souhaite retrancher le gouvernement conservateur à Radio-Canada, soit environ 10 % de son budget total.

Québec solidaire invite la population à signer la pétition pour un moratoire sur les compressions et une commission parlementaire sur l’avenir du diffuseur public en ligne au www.amisderadiocanada.com.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...