Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Négociation à la résidence pour personnes âgées Floralies - Le propriétaire agresse la représentante syndicale (Unifor)

MONTRÉAL, le 29 oct. 2014 - En marge d’une manifestation des membres du syndicat Unifor, hier, face à la résidence Floralies à Lachine, le propriétaire de l’établissement, Manuel Folla, a agressé la conseillère syndicale, Manon Dubuc. « Il m’a fait signe de venir le joindre sur le terrain de la résidence alors je croyais sincèrement qu’il voulait me parler. Au lieu de ça, il m’a pris à la gorge et a levé le poing pour me frapper », a raconté Mme Dubuc. Des employées syndiquées et même des membres de la direction sont alors intervenus. Quelques minutes plus tôt, le propriétaire avait aussi crié une série d’insultes à la représentante syndicale.

Le syndicat condamne ces gestes absolument inacceptables dans notre société. « Ce genre de débordement est absolument injustifiable, et ce, qu’une négociation soit difficile ou non », a pour sa part commenté Michel Ouimet, directeur québécois du syndicat Unifor. « En plus d’une plainte à la police pour voie de fait, nous examinons présentement les recours possibles auprès de la Commission des relations de travail ou d’autres instances compétentes. Une chose est claire c’est que nous ne nous laisserons pas faire », a déclaré M. Ouimet. 

Une négociation difficile


La convention collective liant les 90 membres d’Unifor est expirée depuis décembre 2013. Les négociations, amorcées en début d’année, en sont maintenant au monétaire. Les parties sont présentement en conciliation et la semaine dernière, l’employeur a présenté des offres jugées insatisfaisantes par le syndicat et sur lesquelles les membres d’Unifor devaient se prononcer vendredi dernier. Le problème est que l’employeur a communiqué directement et avant la tenue de l’assemblée avec les membres pour leur dévoiler le contenu de l’offre. Au surplus, il a déclaré dans son message des éléments mensongers laissant croire qu’une entente avait eu lieu avec le syndicat pour la tenue du vote. Voyant cela, le syndicat a décidé de reporter le vote à une date indéterminée.

« Selon nous, il s’agit d’une ingérence dans les affaires syndicales alors que l’employeur a clairement tenté de s’immiscer dans la tenue de notre assemblée et du vote. Ce sont tous ces éléments que nos avocats examinent présentement afin d’évaluer les recours possibles », a expliqué Mme Dubuc.

La résidence Floralies de Lachine accueille environ 240 personnes âgées.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...