Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique latine

Présidente Rousseff annule sa visite officielle aux États-Unis

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a annulé sa visite aux Etats-Unis qui devait avoir lieu le le 23 octobre prochain suite au conflit sur l’espionnage américain selon ce qu’ont signalé les médias locaux.

Telesur

Le journal brésilien O Globo a affirmé que les agences de renseignement du Brésil , suivent de près les allégations d’ espionnage portées contre le National Security Agency (NSA) faites à l’encontre de ressortissants de pays latino-américains, dont la présidente brésilienne Dilma Rousseff et le président mexicain Enrique Peña Nieto .

 Le 14 Septembre deernier, les ministres de la Défense du Brésil et de l’Argentine ont signé un accord qui permettra de créer un groupe bilatéral qui aura pour objectif de "parvenir à un développement optimal au niveau de la cyberdéfense de façon à minimiser les situations de vulnérabilités.”

Une mission parlementaire brésilienne se rendra en Russie pour s’entretenir avec l’ex-consultant de la CIA Edward Snowden , afin de connaître les détails et de vérifier le présumé espionnage américain contre la nation brésilienne.

 Le président du comité, Nelson Pellegrino, a déclaré que l’obligation des parlementaires est de connaître les dimensions réelles de ces programmes d’espionnage américain .

Un haut responsable du gouvernement brésilien a informé au début de septembre que les élus brésiliens étaient indignés des derniers reportages sur l’espionnnage des États-Unis .

 Ce même fonctionnaire du gouvernement, qui a choisi de rester anonyme, a déclaré que le président pourrait diminuer les rapports commerciaux avec les États-Unis si elle ne recevait pas des excuses officielles, suite aux dénonciations d’espionnage américain formulées par le journaliste Glenn Greenwald, qui s’était basé sur les fichiers de Snowden .

Plus tard, le gouvernement brésilien a appelé l’ambassadeur américain au Brésil, Thomas Shannon, afin de donner des explications et a annulé les préparatifs de la visite de la présidente Rousseff sur le sol américain en attendant d’obtenir des explications et des excuses formelles du gouvernement américain .

L’initiative d’un voyage parlementaire en Russie se réalise aux mêmes moments de tension dans les relations entre le Brésil et les Etats-Unis, des révélations que l’Agence américaine a intercepté concernant les communications de la présidente Dilma Rousseff avec Petrobras qui est exploité par le gouvernement brésilien.

Les États-Unis ont fait valoir que son programme d’ interception de messages était destiné à lutter contre le terrorisme, mais le gouvernement brésilien a fait valoir que le prétendu espionnage contre Petrobras est liés à des intérêts stratégiques .

En Juillet, la presse brésilienne a révélé que son pays faisait partie d’un réseau de 16 bases des services de renseignement exploités par renseignement américain , qui a impliqué des millions d’appels téléphoniques et de courriels .

Mexique apparaît également dans ce groupe de pays , avec l’Équateur , l’Argentine , le Venezuela. la Colombie, la Bolivie , l’Egypte, l’Inde , l’Iran , la Turquie , la Chine , la Russie , la France, entre autres.

Source : http://www.aporrea.org/tiburon/n236444.html

Sur le même thème : Amérique latine

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...