Édition du 19 septembre 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Radio-Canada : une erreur d’importance

suivi de : Carbone et dioxyde de carbone, c’est pas pareil !

Un article de l’Agence France-Presse, repris dans le Devoir du 3 août i, ainsi que sur le site de Radio-Canada ii, affirmait qu’« actuellement, les émissions totales des feux de forêt au Canada se situent à environ 290 mégatonnes [de carbone]… »

Jacques Benoit
Co-initiateur de la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique – DUC
Co-rédacteur du Plan de la DUC
Membre de GMob

On y référait à un article du Service de surveillance de l’atmosphère de Copernicus iii, où on y trouve, entre autres, le graphique ci-contre qui, comme son nom l’indique, montre les émissions totales de carbone dues aux incendies (Total Fire Carbon Emissions) pour le Canada depuis le début de l’année :

En ouverture du Téléjournal Midi de Radio-Canada du 5 août, on nous a présenté les incendies de forêt qui battent des records au Canada, avec 13 millions d’hectares depuis le début de l’année, et ce n’est pas terminé. Vrai.

Cependant, la suite de la présentation a débuté par une erreur importante qui ne rend pas du tout compte de l’énormité des émissions issues de ces incendies ni de la grave urgence de la situation.

On nous a expliqué que les émissions de ces incendies étaient de «  290 mégatonnes (Mt) de CO2 ». Or, ce ne sont pas des émissions de CO2, mais de carbone (C).

En quoi est-ce différent, et en quoi est-ce important ?

Pour former le CO2, le carbone s’allie à l’oxygène, il n’en est que l’une des composantes. La masse atomique iv du carbone est de 12, à laquelle il faut ajouter la masse atomique de l’oxygène, soit 16 v. Comme il y a 2 atomes d’oxygène (O2), il faut alors multiplier 16 par 2, soit une masse de 32 pour O2. On obtient donc la masse du CO2 en additionnant la masse du carbone (12) avec la masse des deux atomes d’oxygène (16 X 2 = 32), pour un total de 44.

Et alors ?...

C’est là que ça devient important : pour connaître la quantité de CO2 formée par les 290 Mt de carbone, il faut multiplier ces Mt de carbone (290) par la masse atomique du CO2 (44), puis diviser par la masse atomique du carbone (12), pour ne pas la calculer deux fois.

Le résultat ?... Les 290 Mt de carbone équivalent à 1063 Mt de CO2, plus de 3 fois et demie ce qui a été affirmé, 1 fois et demie les émissions humaines annuelles du Canada vi et environ 13 fois les émissions annuelles du Québec.

C’est pourquoi dans le Devoir du 7 juillet vii, on pouvait lire qu’«  à l’échelle canadienne, les feux de forêt de cette saison ont entraîné la libération d’environ 700 millions de tonnes de CO2, c’est-à-dire une quantité équivalente aux émissions d’origine humaine dans tout le pays, qui proviennent essentiellement des combustibles fossiles.  » C’était il y a un mois, et les incendies n’ont pas cessé depuis, bien au contraire…

Catherine Potvin, biologiste forestière, professeure à l’Université McGill, pouvait bien se sentir incapable d’être optimiste quand elle expliquait dans le Devoir du 3 août viii que «  les forêts affaiblies ne peuvent plus absorber le carbone que nous émettons — « on perd nos alliés  » —, mais aussi, en brûlant, elles relâchent les millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) qu’elles avaient patiemment emmagasinées. La biosphère renferme des quantités de carbone « plus que suffisantes » pour altérer considérablement le climat mondial. «  Si on commence à émettre tout ce carbone-là, il n’y a aucune technologie qui va nous permettre de le capter. C’est une accélération exponentielle… »

Et comme si ce n’était pas suffisant, le Devoir du 4 août ix nous apprenait qu’« un maximum de 56 millions d’arbres ont été plantés depuis 2021 dans le cadre du programme 2 milliards d’arbres […] loin de la cible de 90 millions d’arbres pour les deux premières saisons. »

Que puis-je ajouter ?

Sinon que nos médias doivent avoir plus de rigueur dans l’information et la conscientisation de la population sur l’urgence climatique dans laquelle nous plongeons à toute vitesse et qui nous impose urgemment d’agir… autrement !

Notes
1. https://www.ledevoir.com/environnement/795623/les-feux-de-forets-au-canada-ont-genere-un-record-d-emissions-de-carbone
2.https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2001106/feux-incendie-foret-co2-carbone
3.https://atmosphere.copernicus.eu/record-breaking-boreal-wildfire-season
4. https://www.unamur.be/sciences/enligne/transition/chimie/fichesderevision/revision1/masseatomique.htm
5. On peut trouver les masses atomiques des éléments dans le Tableau périodique des éléments https://cutt.ly/QwdRdL6g .
6. https://www.ledevoir.com/environnement/776594/environnement-les-canadiens-emettent-10-fois-trop-de-ges-par-habitant-pour-limiter-le-rechauffement
7.https://www.ledevoir.com/environnement/794250/feux-de-foret-les-feux-ont-deja-emis-deux-fois-plus-de-carbone-que-les-quebecois-en-un-an
8. https://www.ledevoir.com/societe/795590/gaz-carbonique-vers-une-foret-boreale-emettrice-de-carbone-plutot-qu-eponge
9.https://www.ledevoir.com/environnement/795768/environnement-ottawa-modifie-discretement-son-calcul-des-deux-milliards-d-arbres
****
Carbone et dioxyde de carbone, c’est pas pareil !

Encore une fois, hier soir au téléjournal de 21h (RDI) et 22h (ICI) de Radio-Canada, le journaliste présentant les tableaux sur les feux de forêt a refait l’erreur qu’avait commise sa collègue à l’émission du 5 août, à savoir que les feux au Canada ont émis 290 Mt (millions de tonnes) de CO2 depuis le début de l’année 2023, comparativement à 138 Mt de CO2 en 2014.
Ce n’est pas des émissions de dioxyde de carbone (CO2) qu’il s’agit, mais de carbone (C), qui n’est que l’une des composantes du CO2 .
Pour devenir du CO2, l’atome de carbone (C) doit s’allier avec deux atomes d’oxygène (O2).
Le poids atomique (la masse atomique) d’un atome de carbone est 12, et celui d’un atome d’oxygène est 16. Un atome de carbone (C) + deux atomes d’oxygène (O2) donnent une molécule de dioxyde de carbone (CO2), dont le poids atomique est de 12 + 32 = 44. Ce qui fait qu’une tonne de carbone (C) devient 3,6 tonnes de CO2 .
Les feux de 2014 ont émis 138 Mt de carbone (C), soit environ 506 Mt de CO2, et les feux de cette année ont émis jusqu’à maintenant 290 Mt de C, soit environ 1063 Mt de CO2, mille millions de tonnes, trois fois et demie plus que ce qu’on nous a présenté.
Vous vous dites peut-être que la proportion est la même (138 / 290 par rapport à 506 / 1063), donc ce n’est pas très important. Au contraire !
Si la proportion est la même, l’effet sur le réchauffement planétaire, lui, n’est pas du tout le même.
Les émissions des industries pétrolières et gazières du Canada en 2021 étaient de 189 Mt, soit 28 % des émissions nationales totales à 670 Mt.
C’est à cela qu’il faut comparer les émissions des feux de forêt depuis le début de l’année : leurs émissions représentent jusqu’à maintenant 158 % des émissions canadiennes totales, et 563 % des émissions de l’industrie pétrolière et gazière canadienne.
Ai-je besoin d’ajouter que dans ce cadre, la situation du réchauffement climatique est bien plus catastrophique ?
C’est pourquoi dans le Devoir du 3 août Catherine Potvin, éminente biologiste forestière, professeure à l’Université McGill, déclarait, incapable d’être optimiste : « Si on commence à émettre tout ce carbone-là, il n’y a aucune technologie qui va nous permettre de le capter. C’est une accélération exponentielle… »
Radio-Canada doit urgemment corriger cette donnée dans ses banques d’informations afin d’arrêter de répéter continuellement cette erreur sur tous ses réseaux et plateformes.
L’urgence climatique exige d’avoir des données exactes et fiables.

Jacques Benoit,
Co-initiateur de la Déclaration d’urgence climatique – DUC
GMob.
17 août 2023.

Jacques Benoit

Coordonnateur de la Coalition solidarité santé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...