Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Survie du réseau public de services de garde - La CSQ poursuit ses actions en petite enfance

MONTRÉAL, le 19 avril 2016 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) poursuivent leurs actions pour défendre le réseau public de services de garde éducatifs à la petite enfance, tant en CPE qu’en milieu familial, notamment en diffusant, cette semaine, une campagne radio, ainsi qu’en tenant un événement important sur la petite enfance.

Une campagne pour assurer l’avenir de nos enfants

Intitulée « Pour l’avenir de nos enfants », la campagne met en lumière les plus récentes données d’un sondage CROP, commandé par la CSQ, indiquant que quatre Québécois sur cinq croient que la petite enfance est le premier maillon de l’éducation. La campagne rappelle aussi que le Québec a choisi de rendre l’école publique et gratuite pour donner à tous une chance égale de réussir.

Or, le gouvernement ne fait pas le même choix pour la petite enfance. Depuis des mois, il détruit le réseau public des services de garde éducatifs à l’enfance, en mettant tout en place pour favoriser le privé. Cette orientation est très inquiétante, puisque les garderies privées ne sont pas réglementées comme les CPE et les services de garde en milieu familial dans le réseau public. La semaine dernière, la CSQ et la FIPEQ-CSQ ont d’ailleurs réclamé un moratoire sur les places en garderies privées.

La CSQ demande au gouvernement d’agir dès maintenant pour assurer l’avenir de nos tout-petits, en annulant la modulation des tarifs ainsi que les nombreuses compressions imposées au réseau public. La Centrale presse aussi le ministre de revenir à des frais de garde réduits et universels, tant en CPE qu’en milieu familial public.

Pour écouter la campagne radio, consultez le lien suivant : http://bit.ly/servicesdegarde

Avant qu’il ne soit trop tard

La FIPEQ-CSQ tiendra, le 23 avril, l’événement « Avant qu’il ne soit trop tard : Conférence sur la petite enfance », qui rassemblera plusieurs intervenantes, dont la présidente de la CSQ, Louise Chabot, la députée de Gouin, Françoise David, et l’ex-ministre Louise Harel. Il permettra aux participantes et participants de discuter des enjeux actuels du réseau public de la petite enfance. L’événement aura lieu de 9 h 15 à 12 h 30 à l’Hôtel Delta Montréal (475, avenue Président-Kennedy, à Montréal).

Une importante pétition à signer

Enfin, rappelons qu’une pétition, initiée par la FIPEQ-CSQ, a été mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale en soutien aux services de garde en milieu familial publics. La pétition demande au gouvernement de confirmer son engagement envers la survie à long terme des services de garde en milieu familial régis et subventionnés. Elle exige aussi qu’il revoie sa politique de modulation des frais de garde et qu’il s’engage à prioriser le développement du réseau public de la petite enfance, incluant le milieu familial, dans ses politiques. La pétition est disponible à l’adresse suivante : http://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5873/index.html

Un apport considérable

Rappelons que le réseau public des services de garde éducatifs à la petite enfance est essentiel. Pour les tout-petits, il contribue grandement au développement et au dépistage précoce des difficultés d’apprentissage. Pour les femmes, il permet un meilleur accès au marché du travail. Pour les familles, il offre un soutien essentiel et l’assurance que les enfants seront bien outillés pour l’école. Depuis sa création, il a également entraîné des effets bénéfiques importants pour l’ensemble de la société québécoise.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...