Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Tal Abyad : une victoire importante pour les forces Kurdes

La prise de Tal Abyad est une victoire importante pour les forces Kurdes pour plusieurs raisons.

Tal Abyad, à la frontière turque, était un point de passage stratégique pour Daesh car c’est par cette route que passait l’approvisionnement, les armes et les combattants qui rejoignaient Daesh à Raqqa, la place forte du groupe située à quelques dizaines de kilomètres au sud. Dans l’autre sens, de Raqqa vers la Turquie, Daesh utilisait cette route pour acheminer le pétrole extrait des puits et raffineries occupés, s’assurant ainsi de confortables revenus. C’est donc un coup porté aux ressources du groupe. Ils ne l’ont d’ailleurs pas abandonnée sans dégâts.

Les milliers de réfugiés escaladant les barbelés, totalement paniqués, ne fuyaient pas les forces kurdes comme a tenté de le faire croire la Turquie qui avait d’ailleurs dans un premier temps fermé la frontière, aggravant encore le chaos. En réalité ces civils affolés fuyaient les groupes de Daesh qui tentaient de les utiliser comme bouclier humain. Le massacre d’une centaine de civils qui avaient refusé de se plier aux ordres de Daesh dans le village de Nusel a déclenché une fuite éperdue des populations des villages voisins.

La prise de Tal Abyad permet de relier de nouveau le Canton de Kobanê à la province de Qamishlo à l’est, la plus grande partie de Rojava. Cette séparation des 2 cantons avait gravement mis en danger la région de Kobanê puisque les combattants kurdes avaient les pires difficultés pour rejoindre la ville assiégée.

La prise de Tal Abyad s’est faite sous le commandement du Burkan al Firat. Burkan al Firat s’est formé en septembre 2014 pour coordonner la lutte contre l’EI. La plupart des groupes qui forment Burkan al Firat sont aussi membres de l’Armée syrienne libre. Il comprend des groupes tels que Liva El Tevhid, Liva El Siwar, El RakaŞems, El Şemal battalions attached to the Fecir El Huriye Brigades, Seraya Cerablus, Liva Cephet El-Ekrad, Siwar Umunaa El Raka, El Kasas Army, Liva El Cihad Fi Sebilillah et bien sûr les forces kurdes YPG/YPJ.

La région de Tal Abyad étant peuplée en majorité d’arabes syriens, la capacité à faire fonctionner et réussir une alliance avec les groupes de l’ASL qui n’avaient pas rejoint Daesh était vitale pour les Kurdes. Le drapeau de l’ASL a été immédiatement hissé sur Tal Abyad libérée, à côté du drapeau kurde. C’est donc une victoire militaire mais aussi politique qui vient de se dérouler dans cette petite ville frontière.

Mireille Court

Collaboratrice à l’hebdo français l’Anticapitaliste.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...