Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres et revues

Nouveautés hiver-printemps 2015 chez M Éditeur

Une saison littéraire de réflexion approfondies sur des enjeux pratiques et théoriques

Manon Guilbert et Michel Larose,
Lockout au Journal de Montréal. Enjeux d’un conflit de travail

Deux ex-journalistes du Journal de Montréal nous font vivre de l’intérieur le lockout décrété par Québecor, qui a duré 764 jours. Après 25 mois d’angoisse et de stress, seulement 62 des 253 employée-s, dont une poignée de journalistes, retrouvent leur emploi. Devant le capitaliste Goliath, le travailleur David a dû s’avouer vaincu. L’histoire du lockout au Journal de Montréal peut-elle servir à jeter un éclairage sur les méthodes d’un homme qui cherche à devenir chef de parti et premier ministre ?
Parution en février.

Ernest Mandel,
Les ondes longues du développement capitaliste. Une interprétation marxiste
.
Aboutissement de trente ans de recherche sur l’évolution du capitalisme, cet ouvrage replace dans une perspective historique ses principales tendances économiques et sociales ainsi que ses relations avec les facteurs politiques. Il en analyse les différentes périodes – et leurs fonctionnements spécifiques – dans lesquelles alternent des phases expansives et récessives. Ernest Mandel introduit le concept novateur d’onde longue. Considéré comme une des trois œuvres majeures d’Ernest Mandel, ce livre était jusqu’à présent inaccessible aux lecteurs et lectrices francophones. Préface inédite de Daniel Bensaïd, introduction de Francisco Louçã et postface de Michel Husson.
Parution en février. Traduit de l’anglais par Daniel Tanuro. Coédition avec Syllepse (Paris) et Formation Léon Lesoil (Bruxelles).

Louis Gill,
Autopsie d’un mythe. Réflexions sur la pensée politique de Jean-Marc Piotte

Considéré comme le « pape de la gauche » au Québec, Jean-Marc Piotte bénéficie d’un statut particulier, largement immérité selon Louis Gill qui le côtoie depuis cinquante ans (de Parti pris à l’UQAM, notamment au syndicat des professeur-e-s). Louis Gill procède à une analyse minutieuse de l’évolution de la pensée politique de Piotte à partir de ses principaux écrits sur le syndicalisme, le partenariat social, le socialisme, l’indépendance du Québec, la laïcité et l’identité. Il signale qu’au fil des ans, Piotte a successivement tourné le dos au socialisme et à l’indépendance du Québec et que, désormais, il se satisfait d’un utopique capitalisme à visage humain.
Parution en mars.

Christine Delphy,
Pour une théorie générale de l’exploitation. Des différentes formes d’extorsion de travail aujourd’hui.

La société actuelle repose en grande partie sur deux piliers enchevêtrés : le mode de production capitaliste et le mode de production patriarcal (ou domestique). L’extorsion du travail – salarié ou non – en est un fondement. Si l’une profite aux capitalistes, l’autre opère au bénéfice des hommes. Une contribution capitale par l’une des féministes les plus importantes et influentes du monde francophone. Une argumentation fondamentale (critique du marxisme) pour tenir compte de la réalité des formes d’exploitation autre que le salariat.
Parution en mars. Coédition avec Syllepse- (Paris).

L’assaut contre les retraites Discours catastrophiques, réformes réactionnaires et droit à une retraite décente
.
Sous la direction de Normand Baillargeon.
Sous prétexte d’assainissement des finances publiques et de « choc démographique
 », les gouvernements allongent la durée des cotisations, exigent que l’on travaille plus longtemps pour percevoir des pensions réduites et proposent que les individus soient responsables d’épargner suffisamment pour financer leur retraite. Derrière l’invocation du « choc » démographique, des « lois » intangibles de l’économie ou même de l’« équité », il y a donc une volonté de faire éclater la solidarité intergénérationnelle pour instaurer une société conçue comme un ensemble d’individus économisant pour leur retraite et soumettant leur épargne aux aléas des marchés financiers. Les auteur-e-s de ce livre, qui ne se bornent pas à critiquer le projet néolibéral, dégagent les principes fondamentaux et les modalités de financement d’un système de retraites juste, démocratique et décent en présentant un certain nombre de solutions pour assurer le mieux-être collectif.
Parution en avril.

Kevin B. Anderson,
Marx aux antipodes. Nations, ethnicité et sociétés non occidentales
.
Dans ce livre novateur (souvent cité) – une approche inédite des rapports nationaux, raciaux et coloniaux dans l’œuvre de Marx –, Kevin B. Anderson examine les théorisations de Karl Marx sur un certain nombre de sociétés non occidentales de son temps – de l’Inde à l’Indonésie en passant par l’Algérie et la Chine – et les relations qu’elles entretiennent avec le capitalisme et le colonialisme. Il analyse ses prises de position en faveur des mouvements d’émancipation nationale, en particulier en Pologne et en Irlande, et leurs rapports avec les mouvements démocratiques et socialistes. Car Marx apporte systématiquement son soutien aux mouvements pour l’indépendance des nations opprimées ainsi qu’à la cause anti-esclavagiste aux États-Unis.
Parution en avril. Traduction de l’anglais (États-Unis) par Marc Chemali et Véronique Rauline. Coédition avec Syllepse (Paris).

Pour de plus amples informations : Richard Poulin, m.editeur@editionsm.info

Sur le même thème : Livres et revues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...