Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Economie canadienne

Unifor souligne l'importance de mettre en place une véritable stratégie nationale pour le secteur de l'automobile

TORONTO, le 9 juin 2015 - Unifor salue l’annonce de la création d’un nouveau comité pour encourager l’investissement dans le secteur de l’automobile, mais il souligne qu’un travail considérable reste à faire même s’il s’agit d’un pas dans la bonne direction.

Aujourd’hui, les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé la création d’un nouveau sous-comité du Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l’automobile (CPSCA). Ce dernier sera présidé par Ray Tanguay, président à la retraite de Toyota Motor Manufacturing Canada Inc. Le sous-comité prodiguera des conseils aux gouvernements fédéral et provincial pour les aider à mieux positionner le secteur de l’automobile de l’Ontario.

« La création de ce sous-comité du CPSCA est un pas important dans la bonne direction, a affirmé Jerry Dias, président national d’Unifor. Nous avons hâte que M. Tanguay et les ministres Moore et Duguid nous en disent davantage sur les prochaines étapes concrètes menant à la mise sur pied du programme intégré d’investissement dont nous avons désespérément besoin. »

« Nous trouvons encourageant que nos gouvernements fédéral et provincial prennent finalement des mesures à l’égard de ce que les experts de l’industrie de l’automobile, y compris Unifor, recommandent depuis des années, a-t-il ajouté. Le secteur canadien de l’automobile ne peut pas prospérer sans leadership politique et sans investissements coordonnés et stratégiques. L’annonce faite aujourd’hui est seulement un petit pas dans la bonne direction. »

« M. Tanguay a fait ses preuves et jouit d’une forte crédibilité dans l’industrie mondiale, a-t-il fait remarquer. C’est un excellent choix. Nous craignons toutefois que les gouvernements provincial et fédéral doivent maintenant s’assurer que le Canada dispose des bons outils pour réussir. »

« De nombreux signes positifs indiquent que l’industrie canadienne de l’automobile peut retrouver sa prospérité, a précisé M. Dias en évoquant la croissance des ventes d’automobiles, les nouveaux investissements dans certaines villes canadiennes, la création de 12 000 nouveaux emplois depuis 2009 et la faiblesse du dollar. Sans leadership politique, il nous sera impossible de saisir ces occasions. Il est urgent que les gouvernements fédéral et provincial collaborent à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie nationale uniforme et efficace pour le secteur de l’automobile. »
Unifor demande en outre que des représentants du mouvement syndical et du secteur des pièces d’automobiles siègent au nouveau sous-comité.

La vision qu’a Unifor d’une stratégie nationale pour le secteur de l’automobile est présentée à l’adresse www.unifor.org.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Economie canadienne

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...