Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

France

Violences policières en France : la presse étrangère sous le choc

La diffusion de l’agression de Michel Zecler par quatre policiers français par le média français Loopsider, le 26 novembre, pourrait-elle conduire à une profonde crise politique en France ? C’est ce que pensent plusieurs médias étrangers. À Bruxelles, Le Soir évoque même “une affaire George Floyd à la française”. Le quotidien belge explique qu’il ne s’agit pas d’un incident isolé :

Article et photo tirés de NPA 29

En maintenant à son poste le très controversé préfet de police de Paris, Didier Lallement, Gérald Darmanin laisse entendre que les faits n’ont été commis à ses yeux que par des brebis galeuses qui ne mettent pas à mal l’institution policière […] Ce sont pourtant des dysfonctionnements structurels qui sont en cause. Déjà lors de la crise des gilets jaunes, à l’hiver 2018-2019, la police avait été critiquée pour sa doctrine du maintien de l’ordre et pour de violents dérapages dans les manifestations.”

À Barcelone, la Vanguardia rappelle que “le passage à tabac d’un homme noir met le gouvernement français dans une position difficile”.

Le Premier ministre Jean Castex a d’abord voulu nommer une commission chapeautée par le président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) pour réécrire l’article 24 du projet de loi “sécurité globale” (adopté le 20 novembre par l’Assemblée nationale), qui interdit de filmer la police.

Face à la colère des parlementaires de son propre camp, Jean Castex a dû abandonner cette idée. De nouvelles manifestations sont prévues en France ce samedi 28 novembre contre la loi “sécurité globale” et surtout contre l’article 24.

Pour la Vanguardia, cette crise pourrait coûter cher au président français :

Les tensions internes au sein de La république en marche (LREM) ne sont pas un problème mineur. La majorité présidentielle a subi des dizaines de défections ces dernières années de la part de députés déçus de la politique menée.

C’est une hypothèque avant la réélection de Macron au printemps 2022. Le président peut obtenir un second mandat, mais peut-être de manière beaucoup plus serrée qu’en 2017, ce qui réduirait son autorité politique.”

À Lausanne, Le Temps ne dit pas autre chose. Pour le quotidien suisse “le chef de l’État pourrait perdre son électorat le plus modéré, inquiet d’une dérive autoritaire”. À Francfort, c’est aussi l’échéance de la présidentielle de 2022 qui inquiète. Le FrankfurterRundschau estime d’ailleurs que les violences policières et les réactions des autorités entraînent “un débat houleux sur l’état de la démocratie” et qu’“Emmanuel Macron gouverne la France de façon plus autoritaire que Donald Trump les Etats-Unis”.

Quelles que soient les conséquences électorales de cette crise, l’émotion est vive partout dans le monde, où les images du passage à tabac de Michel Zecler sont devenues virales. À Londres, le Guardian souligne que “les personnalités françaises, les stars du sport et les politiques se sont tous exprimés pour condamner cette agression” et cite les tweets des footballeurs Antoine Griezmann et Kylian Mbappé.

28/11/2020

https://www.courrierinternational.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : France

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...