Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Histoire

Les Sardinières

La grève des sardinières est une série de grèves en 1905 et 1924 à Douarnenez et Concarneau initiée par des ouvrières de conserveries de poisson pour protester contre la pénibilité de leurs tâches et demander une augmentation de salaire. Cette grève est considérée comme une date importante des luttes féministes en France1,2,3,4,5,6,7. Appelées les Penn Sardin, une chanson écrite par Claude Michel et composée par Jean-Pierre Dovilliers célèbre leur révolte8,9.

tiré de Wipikédia

1905

Un conflit oppose les usiniers-fabricants de conserves et les ouvrières, presque exclusivement des femmes (les hommes sont souvent marins). Elles peuvent travailler jusqu’à 18h par jour et sont payées à la pièce, elles revendiquent d’être payées à l’heure. La grève commence à Douarnenez mais rapidement, les ouvrières des autres villes de la côte cessent le travail. 1500 femmes adhèrent au Syndicat des sardinières dont la présidente est Angelina Gonidec. Un référendum est organisé où les ouvrières se prononcent pour le salaire à l’heure à 944 contre 21. Elles gagnent ainsi leur lutte10.

1924

Malgré une loi passée en 1919, les ouvrières travaillent 10 heures par jour, n’ont pas de bonus pour les heures supplémentaires effectuées et le travail de nuit, supposément illégal11.

La grève des sardinières de Douarnenez, en novembre 1924, pour demander une augmentation de salaire11, est à l’origine d’une mobilisation qui va durer plusieurs mois dans la région. Les grévistes, en majorité des femmes, défilent avec le mot d’ordre « Pemp real a vo ! » (Cinq réaux ce sera !). Joséphine Pencarlet, qui fait partie du syndicat des Métaux de Douarnenez, participe à la grève11.

Les gendarmes répriment les grévistes et font appel à des briseurs de grève, le maire est suspendu de ses fonctions, le ministre du travail propose une médiation mais la lutte continue. Les ouvrières sont rejointes par les marins et occupent les rues, la ville est bloquée, le conflit est médiatisé. Le 6 janvier 1925, les usiniers cèdent aux demandes des ouvrières12′13.

Postérité

Un roman de Daniel Cario, Les coiffes rouges, publié en 2014, retrace les événements mêlant fiction et réalité14.

Bibliographie

Anne-Denes Martin, Les ouvrières de la mer : Histoire des sardinières du littoral breton, L’Harmattan, 1994, 196 p. (ISBN 9782738423009, lire en ligne [archive])
Fanny Bugnon, « Joséphine Pencalet, une Penn Sardin à la mairie », Bretonnes, des identités au carrefour du genre, de la culture et du territoire,‎ 2016

Filmographiemodifier
Penn sardines de Marc Rivière en 2004.

Articles connexesmodifier
Joséphine Pencalet

Références

1.↑ (en) « Revue S !lence100 dates qui construisent nos luttes féministes aujourd’hui » [archive], sur www.revuesilence.net (consulté le 14 août 2017)

2.↑ « Douarnenez Ces sardinières qui ont su tenir tête à leurs patrons », L’Humanité,‎ 19 juillet 2013 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

3.↑ « Il y a 90 ans à Douarnenez, la grande grève des sardinières », Ouest-France.fr,‎ 2015 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

4.↑ « Douarnenez 1924-1925 : les grandes grèves de la conserve », Becedia,‎ 28 novembre 2016 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

5.↑ ReSPUBLICA, « La grève des sardinières de Douarnenez en 1924 », ReSPUBLICA,‎ 29 septembre 2016 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

6.↑ « La grève des sardinières de Douarnenez (Finistère) en 1924 : une grève communiste ? », PAPRIK@2F,‎ 2014 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

7.↑ Matthieu Lépine, « Elles ont eu le courage de dire « non » : Les sardinières de Douarnenez (1924) » [archive], sur Une Histoire populaire, 3 mai 2014 (consulté le 14 août 2017)

8.↑ Michel Rouger, « La révolte des « Penn Sardin » (chanson) », Histoires Ordinaires parle des anonymes, des invisibles, qui étonnent,‎ 2011 (lire en ligne [archive], consulté le 14 août 2017)

9.↑ Claude Michel, la Penn Sardin fait parler d’elle [archive]

10.↑ J. Van Becelaere, « Les sardinières bretonnes », Cahiers Féministes,‎ aout 1905, p. 2

11.↑ a b et c « Joséphine Pencalet, première femme élue en France », L’Histoire par les femmes,‎ 20 septembre 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 2 janvier 2018)

12.↑ Jacques Arvor, « 1924 : la grande grève des sardinières de Douarnenez », CFDT Magazine,‎ mai 1979, p. 14-16

13.↑ « 1924 : la grève victorieuse des ouvrières bretonnes » [archive], sur Retronews - Le site de presse de la BnF, 19 février 2018

14.↑ Daniel CARIO, Les coiffes rouges, Place des éditeurs, 23 janvier 2014 (ISBN 9782258108431, lire en ligne [archive])

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Histoire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...