Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Solidarité internationale

29 mars 2021 : Journée de solidarité avec le peuple Haïtien révolté contre la dictature et l’impérialisme

Montréal, le 26 mars 2021 - Solidarité Québec-Haïti applaudit vivement l’initiative de la Coalition haïtienne au Canada contre la dictature en Haïti (CHCDH), donnant rendez-vous aux citoyen.ne.s le lundi 29 mars 2021 de 11 h à 13 h devant le consulat haïtien à Montréal situé au 300 Rue Léo Pariseau. Cette manifestation contre le soutien canadien à la dictature de Jovenel Moïse en Haïti participe d’un grand mouvement de solidarité internationale avec le peuple révolté d’Haïti qui regroupe diverses organisations anti-impérialistes qui sont actives dans plusieurs villes du monde, dont : New-York, Boston, Miami, Chicago, Atlanta, Santo-Domingo, Caracas, San Juan, Buenos Aires, Santiago, Halifax, Fredericton, Ottawa…

Après plus de 30 ans de lutte acharnée contre la dictature des Duvalier qui fut activement appuyée par la CIA, le peuple haïtien enfin débarrassé des Tonton Macoute, ratifia massivement une Constitution démocratique le 29 mars 1987. Trente-quatre (34) ans plus tard, la démocratie haïtienne est en grave danger avec la violation continue de la Constitution de 1987 par le pouvoir de facto de Jovenel Moïse dont le mandat contesté a pris fin le 7 février 2021.

Assuré du soutien indéfectible de ses tuteurs étrangers regroupés au sein d’un club néocolonial dénommé Core Group, Jovenel Moïse persiste dans ses pratiques de terreur et son gouvernement de facto s’apprête à organiser un référendum pour faire accepter une nouvelle Constitution alors que l’article 284.3 de la Constitution de 1987 en vigueur l’interdit : « toute consultation populaire tendant à modifier la constitution par voie de référendum est formellement interdite ». Ce projet illégal est contesté et dénoncé par les institutions haïtiennes, les organisations de la société civile, les forces politiques, ainsi que le peuple haïtien dans sa grande majorité.

Les tuteurs de Jovenel Moïse constituant le Core Group (États-Unis, Canada, France, Brésil, etc.), l’Organisation des États américains, les Nations Unies (en particulier le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti) doivent désormais faire face à un mouvement populaire grandissant de solidarité internationale avec Haïti.

Solidarité Québec-Haiti félicite les syndicats du Québec et une coalition d’ONG québécoises, le Congrès du travail du Canada, le Syndicat canadien de la fonction publique, l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et de nombreuses autres organisations qui ont tous vertement critiqué le soutien du Canada à la dictature de Jovenel Moïse. De plus, trois députés actuels et trois anciens députés, ainsi que Stephen Lewis, David Suzuki, Naomi Klein et 500 autres, ont signé le mois dernier une lettre critiquant l’appui du Canada à un président haïtien répressif, corrompu et dépourvu de légitimité constitutionnelle.

Dans un récent communiqué de presse, Chris Aylward, Président de l’AFPC, l’un des plus importants syndicats de la fonction publique canadienne notait comment « (Jovenel Moïse) est arrivé au pouvoir en 2017 après deux élections présidentielles consécutives soutenues par le Canada…entachées d’irrégularités et n’ont suscité qu’une très faible participation. D’ailleurs, la majorité des Haïtiens n’a jamais accepté les résultats de ces élections ».

Le 22 mars 2021 écoulé, le député du Bloc québécois, Mario Beaulieu, présenta à la Chambre des communes la pétition demandant au gouvernement fédéral de tenir une audience du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international pour tout savoir sur l’« lnitiative d’Ottawa sur Haïti », réputée ancêtre du « Core Group » et initiatrice du coup d’état de 2004 qui renversa 7000 élus, dont le président légitime d’Haiti, Jean-Bertrand Aristide. La réponse du gouvernement Canadien à cette pétition initiée par notre camarade Turenne Joseph est attendue dans les prochains jours. En attendant, tout indique que le « Core Group » avec ses représentants étrangers à Port-au-Prince de connivence avec une douzaine de familles oligarchiques d’Haïti, largement considéré comme le véritable pouvoir derrière le dictateur répressif et corrompu Jovenel Moïse et ses “bandits légaux”, accentue une véritable campagne de terreur sur les Haïtiens les plus app
auvris et vulnérables.

Plutôt que continuer à légitimer cette dictature qui donne largement place au pillage des ressources naturelles du pays au détriment du peuple d’Haïti, le Canada doit revoir son agenda et respecter la volonté du peuple haïtien.

Solidarité Québec-Haiti répond positivement à l’appel de la CHCDH qui convie les forces progressistes, le peuple canadien et québécois à se solidariser avec le peuple haïtien.

Ce lundi 29 mars 2021 de 11 h à 13 h nous serons présents devant le consulat haïtien à Montréal sis au 300 Rue Léo Pariseau pour rompre le silence complice et dire Non à la dictature en Haïti ! Non au référendum inconstitutionnel ! Non à l’ingérence impérialiste ! Oui à la lutte du peuple haïtien !

Solidarité Québec-Haiti,

Lien vers la pétition déposée à la Chambre des communes le 22 mars 2021 : https://gmail.us17.list-manage.com/track/click?u=1cf5012c8fa714288af0dfc79&id=eb6dbd2987&e=c6c7a55932

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Solidarité internationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...