Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services sociaux

Aide aux RPA : Le SQEES (FTQ) salue la prolongation des mesures

MONTRÉAL, le 15 déc. 2022 - Le SQEES (FTQ) salue les mesures d’aide aux résidences pour personnes aînées (RPA) annoncées par la ministre Sonia Bélanger. La prolongation du paiement des primes pour le personnel soignant jusqu’en 2023 ainsi que le programme pour l’installation d’un système de gicleurs jusqu’en 2024 était inévitable. Une fois de plus, les RPA évitent la catastrophe grâce à l’intervention gouvernementale.

Un pas dans la bonne direction

Le gouvernement a dû se rendre à l’évidence : sans une prolongation du programme des primes, nous risquions une pénurie de main-d’œuvre sans précédent dans les RPA.

Selon Sylvie Nelson, présidente du SQEES (FTQ) : « Le gouvernement avait la responsabilité morale d’intervenir pour éviter un exode du personnel soignant des RPA. Après la crise sanitaire, les personnes aînées et leurs soignantes méritent de souffler un peu. »

Pour ce qui est de l’extension du programme d’aide financière pour l’installation des gicleurs dans les RPA, le SQEES (FTQ) salue sa bonification. Pour Sylvie Nelson, « Cela fait déjà 7 ans que 32 personnes ont perdu la vie dans la catastrophe de l’Isle-Verte. Il est inadmissible qu’aujourd’hui, dans une société riche comme le Québec, des centaines de RPA soient encore à risque de subir le même sort. »

Des mesures trop courtes

Malgré la bonne nouvelle, pour le SQEES (FTQ) il est évident que ces mesures demeurent un petit pansement sur de graves enjeux. Si les RPA et le gouvernement souhaitent assurer un environnement sécuritaire et pérenne aux personnes aînées, des investissements massifs sont incontournables. Qu’il s’agisse de personnel soignant, aux cuisines ou même à l’entretien, les personnes salariées forment la pierre angulaire des RPA et devraient être valorisées à la hauteur de leur contribution. Sylvie Nelson est catégorique : « Nous savons tous que ces mesures ne suffiront pas. Elles sont un pansement sur une crise de main-d’œuvre, une crise en santé et sécurité qui battent leur cours dans les RPA. Si on veut y mettre fin avant qu’il ne soit trop tard, les salaires et les conditions de travail doivent être bonifiés impérativement, durablement. » Pour ce faire, le gouvernement et les employeurs doivent écouter les personnes qui tiennent les RPA à bout de bras : les travailleuses et travailleurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services sociaux

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...