Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

Algérie - En défense des libertés démocratiques

Le Conseil d’État algérien a ordonné la suspension des activités du Parti socialiste des travailleurs (PST). Une décision destinée à neutraliser ce parti très impliqué dans le Hirak, estime de nombreuses personnalités et organisations issues de plusieurs pays. « Nous exigeons la levée de la suspension du PST, le rétablissement immédiat de tous ses droits, l’arrêt de la répression contre le Hirak, la libération de l’ensemble des détenu·e·s d’opinion et la garantie de pleines libertés démocratiques pour le peuple algérien. »

Tiré de la section Blogues de Médiapart.

Le jeudi 20 janvier, le Conseil d’État algérien a ordonné la suspension des activités du Parti socialiste des travailleurs et la fermeture de ses locaux.
Il s’agit d’une attaque très grave contre les libertés démocratiques et contre une organisation qui se bat depuis des décennies pour la justice sociale, les libertés et contre les politiques néolibérales et l’impérialisme.

Le prétexte de cette mesure répressive est que le Parti socialiste des travailleurs (PST) n’aurait pas respecté la législation sur les partis, qu’il n’aurait pas tenu de congrès dans le délai imposé alors que le PST a bel et bien tenu son congrès dans les délais et en a formellement informé le ministère de l’intérieur.

Cette sanction administrative et politique s’intègre dans la stratégie du “ tout répressif ” menée depuis près de deux ans par le pouvoir algérien contre le Hirak, cette révolution populaire qui, depuis le 22 février 2019, a nourri l’espoir de mettre fin à un régime autoritaire et oppresseur dominé par les militaires.

Le dispositif répressif mis en place vise à criminaliser le Hirak et toute action qui lui est liée. Ainsi, le nouvel article 87-bis, introduit par ordonnance présidentielle dans le code pénal, permet au pouvoir de mener des arrestations arbitraires et de suspendre ou annuler les droits constitutionnels de l’opposition. Les menaces sur les partis et associations se multiplient.

Après la dissolution de RAJ (Rassemblement actions jeunesse), l’emprisonnement du président de « SOS-Bab el Oued » et du porte-parole du Mouvement démocratique et social (MDS), c’est le tour du PST de voir son droit d’exister suspendu et ses locaux fermés. Cette décision est clairement destinée à neutraliser ce parti très impliqué dans le Hirak. La même politique répressive faite d’arbitraire et de jugements expéditifs a abouti à l’emprisonnement de centaines de détenu·e·s politiques et d’opinion, journalistes, avocats et universitaires, dont plusieurs ont entamé une grève de la faim depuis quelques jours.

Le pouvoir veut museler le Hirak. Il cherche à empêcher toute nouvelle mobilisation, faire taire les oppositions et préserver ses intérêts faits de corruption et de prédation.

À la veille des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, la solidarité avec le peuple algérien pour son indépendance nationale, ses revendications sociales et démocratiques, comprend le soutien à ses libertés fondamentales.

Nous exigeons la levée de la suspension du Parti socialiste des travailleurs, le rétablissement immédiat de tous ses droits, l’arrêt de la répression contre le Hirak, la libération de l’ensemble des détenu·e·s d’opinion et la garantie de pleines libertés démocratiques pour le peuple algérien.

Signatures

Gilbert Achcar, professeur à SOAS, Université de Londres, Royaume Uni

De Gaulle Adili, Suisse

Manuel Aguilar Mora – Historiador, Liga de Unidad Socialista – México

Mateo Alaluf, Professeur émérite de l’ULB, Belgique

Santiago Alba Rico, écrivain, Espagne

Alessandra Algostino, Professoressa ordinaria di Diritto costituzionale, Italie

Antoine Artous, co-directeur de la revue ContreTemps, France

Tassos Anastassiadis, Conseil général de la Fédération des journalistes grecs (POESY), Grèce

Uraz Aydın, journaliste-traducteur, Turquie

Mamadou Ba, militant SOS Racismo et chercheur, Toupeira Vermelha, Portugal

Charles Barbey, physicien, Genève

Pietro Basso, Sociologue - Université Ca’ Foscari – Venise, Italie

Jean Batou, historien, député d’Ensemble à Gauche, Genève

Ahlem Belhadj, militante féministe et syndicale, Tunisie

Riccardo Bellofiore, Italie

Clara Benoits militante syndicaliste et anticolonialiste à Renault Billancourt, France

Henri Benoits militant syndicaliste et anticolonialiste à Renault Billancourt, France

Olivier Besancenot porte-parole de la campagne présidentielle NPA, France

Alain Bihr, Professeur honoraire de sociologie, Université de Bourgogne-Franche-Comté, France

Francine Bolle, Historienne, Université libre de Bruxelles, Belgique.

Saïd Bouamama sociologue, France

Michela Bovolenta, Secrétaire centrale SSP, Suisse

Tiago Branquino, conseil communal de Vevey, Suisse, technique et administration dans la culture

Christian Brunier, ancien député, Suisse

Fabrizio Burattini, syndicaliste italien USB-Union Syndicale de Base, Italie

Raúl Camargo Fernández, porta parole Anticapitalistas, État Espagnol

Salvatore Cannavò, journaliste, Italie

Danielle Carasco de Ensemble ! Rhône, France

Aldo Casas, Revista Herramienta, Argentina

Noam Chomsky, USA

Jorge Costa, député du Bloc de Gauche, Portugal

Léon Crémieux, militant syndicaliste Solidaires, France

Joseph Daher, professeur invité à l’université de Lausanne, Suisse

Christian Dandrès, membre du Parlement suisse, avocat, Suisse

Nils de Dardel, avocat, Suisse

Max Dorléans, GRS Martinique

Penelope Duggan International Viewpoint

Isabel Figari, syndicaliste, Uruguay

Gérard Filoche, porte-parole de la Gauche démocratique et sociale, France

Roberto Finelli, Università di Roma Tre, Italia

Roberto Firenze, militant syndical Sial Cobas, Italia

Paolo Gilardi, syndicaliste, Suisse

Alain Gonthier, conseiller communal décroissance alternatives, Vevey, Suisse

Martine Gössi, Suisse

Jean-Clément Gössi, Suisse

Ernesto Herrera, Correspondencia de Prensa, Uruguay

Charles Hussy, professeur hokoraire, Suisse

Isabel Koifmann – sindicalista, Uruguay

Hubert Krivine, physicien, impliqué dans le réseau Curiel pendant la guerre d’Algérie, France

Olfa Lamloum, chercheuse

Masis Kürkçügil, historien, Turquie

Daniel Libreros – Profesor Universidad Nacional de Colombia – Movimiento Ecosocialista, Colombie

Moissis Litsis, journaliste, Grèce

Michaël Löwy, directeur de recherches émérite au CNRS, France

Gabriel Maissin, économiste UCLouvain, Belgique

Alexandre Martins, syndicaliste, Neuchâtel, Suisse

Omar Menoni, syndicaliste - Uruguay

Aldo Milani, coordinatore nazionale SI Cobas, Italie

Sonia Mitralia, écofeministe, dessinatrice, Grèce

Yorgos Mitralias, journaliste, Grèce

Romolo Molo, docteur en droit, avocat au barreau de Genève, Suisse

Athena Moss, dessinatrice, journaliste et syndicaliste

Cinzia Nachira, università del Salento, Italie

Ruben Navarro - Correspondencia de Prensa - Lyon, Francia

Gilbert Pago, GRS Martinique

Jaime Pastor, politologue et éditeur de la revue Viento Sur, État espagnol

Roland Pfefferkorn, Professeur émérite de sociologie, Université de Strasbourg, France

Philippe Pierre-Charles, membre de la commission exécutive de la Centrale Démocratique Martiniquaise des travailleurs

Christine Poupin porte-parole du NPA, France

Philippe Poutou, candidat du NPA aux élections présidentielles, France

Stéfanie Prezioso, conseillère nationale (MP), Ensemble à Gauche-Genève, Suisse

Matteo Pronzini, deputato MPS Bellinzona, Suisse

Bernard Richard

Lionel Roche, militant syndical, Suisse.

Mario Rossi Garretano, syndicaliste, Uruguay

Pierre Rousset - Europe Solidaire Sans Frontieres, France

Catherine Samary, économiste altermondialiste, membre du conseil scientifique d’Attac France

Antonio Sanarica, Sinistra Anticapitalista, Italie

Jakob Schäfer, syndicaliste en Allemagne et membre de l’ISO (Section allemande de la IVe internationale), Allemagne

Marc Schlesser, Belgique

Patrick Silberstein, Médecin et éditeur aux éditions Syllepse, France

Francis Sitel, codirecteur de la revue ContreTemps, France

Agostino Soldini, syndicaliste, Lausanne, Suisse

Alda Sousa, ex-députée européenne, Bloco de Esquerda, Portugal

Daniel Tanuro, auteur ecosocialiste., Belgique

Juan Tortosa, militant écosocialiste, Suisse

Eric Toussaint, docteur en sciences politiques des Universités de Paris VIII et de Liège, membre fondateur du Conseil International du Forum social Mondial, Belgique

Charles-André Udry, Editions Page 2, Suisse

Mario Unda sociólogo – Revista Debate – Ecuador

Miguel Urbán, député au Parlement Européen, État espagnol

Eleni Varikas, professeur émérite à l’Université Paris 8, France

Christian Varin, syndicaliste CGT Finances Publiques, France

Jean-Claude Vessillier Retraité Renault, France

Michèle Villanueva L’Echarde Chronique d’une mémoire d’Algérie, France

Nicolas Walder, Conseiller national Les Vert.e.s (Genève), vice-président des Vert.e.s, Suisse

Thomas Weyts (SAP-GA Belgique), Belgique

Guy Zurkinden, rédacteur Services Publics, journal du Syndicat des Services Publics, Suisse

Organisations

Ensemble !, France

Gauche démocratique et sociale (GDS), France

Nouveau parti anticapitaliste (NPA), France

Parti socialiste égyptien, Egypte

PEPS (Pour une Ecologie Populaire et Sociale), France

SAP - Antikapitalisten / Gauche anticapitaliste (Belgique)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...