Édition du 20 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Appel à l’aide pour la santé des enfants de Rouyn-Noranda ! Rouyn-Noranda, le vendredi 19 janvier 2024

À la suite de l’annonce du départ du seul hémato-oncologue de RouynNoranda, Dr Samer Tabchi, des groupes citoyens ont acheminé une carte postale à de nombreuses personnes élues (Assemblée nationale, Ville de Rouyn-Noranda et députés fédéraux) afin de solliciter leur appui pour régler le problème à la source à Rouyn-Noranda et atteindre la norme québécoise pour l’arsenic et les autres métaux dans l’air dès 2024.

Ces groupes veulent rappeler que l’autorisation accordée à GFH comporte des exigences insuffisantes pour protéger les enfants qui n’ont pas voix au chapitre et vivront les conséquences à court et long terme de cette surexposition à un cocktail de toxiques.

La carte postale acheminée aux élu.e.s présente, sur fond de cheminée qui fume, un fœtus muni d’un masque pour illustrer sa vulnérabilité et le besoin de protection des enfants à naître. Dans le cadre de l’autorisation accordée à l’entreprise, les enfants ne seront pas protégés adéquatement avant plusieurs années.

Fonderie Horne Glencore RouynNoranda/Québec/Canada Les rejets de plomb, cadmium et arsenic dans l’air sont audessus des normes. Les données de surveillance de l’état de santé de la population indiquent un taux très élevés de bébés de faible poids, de maladies pulmonaires obstructives chroniques, de cancers du poumon et une espérance de vie moindre de 1 à 5 ans ! Glencore doit respecter les normes québécoises ! Aidez-nous !

« Les femmes enceintes, les foetus et les enfants n’ont pas de voix dans le dossier de la fonderie Horne malgré qu’ils soient les premiers à subir des effets sur leur santé. Le gouvernent de la CAQ se doit de rouvrir l’autorisation ministérielle et d’exiger l’atteinte des normes d’ici 1 an », exige Marc Nantel, porte-parole du REVIMAT. Page 2 sur 2

Le départ du Dr Tabchi était malheureusement prévisible et ne sera possiblement pas le seul. Dans leur mémoire1 déposé lors de la consultation menée à l’automne 2022 par le comité IMPACTE2 et appuyé par 74 médecins de Rouyn-Noranda, les médecins s’inquiétaient de l’impact sur l’attractivité et la rétention des médecins et autres professionnels de la santé advenant l’absence de retour rapide aux normes. Leur position était claire : la proposition de Glencore n’était pas acceptable et le délai pour atteindre la cible intermédiaire de 15ng/m3 pour l’arsenic dans l’air (5 fois la norme) est beaucoup trop long !

«  Les médecins de Rouyn-Noranda insistaient sur la vulnérabilité des enfants : les 11 premières années de vie sont cruciales en ce qui a trait à l’exposition aux métaux lourds et que conséquemment, cette tranche de la population doit être particulièrement protégée », rappelle Nicole Desgagnes, porte-parole du comité ARET. Rappelons que des services de garde et une école se trouvent à moins de 500 mètres de la Fonderie. Déjà en 2018, une étude de biosurveillance démontrait clairement que de nombreux enfants de Rouyn-Noranda présentaient une concentration moyenne d’arsenic dans les ongles près de 4 fois plus élevée que celle du groupe témoin n’étant pas exposé aux émissions de la Fonderie Horne. En 2027, au terme de la présente autorisation ministérielle, presque 10 ans se seront écoulés sans qu’on ait pu offrir un milieu sécuritaire aux enfants.

«  Parce qu’il a choisi de ne pas imposer à la Fonderie Horne le respect des normes québécoises, le gouvernement a abandonné nos enfants comme l’ont fait les gouvernements qui l’ont précédé. », s’indigne Jennifer Ricard-Turcotte, porteparole pour Mère au front. Les trois groupes rappellent que le ministre Charrette a le pouvoir de réviser l’autorisation et d’augmenter les exigences envers la Fonderie.

----------------------

Le regroupement vigilance mines Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) milite pour améliorer la Loi sur les mines et pour la protection de l’environnement.

Le comité Arrêt des rejets émissions toxiques (ARET) est formé de parents d’enfants du quartier Notre-Dame de même que de citoyens et citoyennes mobilisé.e.s pour protéger la santé de leurs enfants et de toute la population de Rouyn-Noranda. Il a été mis en place au printemps 2019 à la suite des premiers résultats de l’étude de biosurveillance effectuée à l’automne 2018 auprès d’enfants du quartier Notre-Dame.

Mères au front de Rouyn-Noranda (MAF) a pour mission de protéger la santé et la sécurité de nos enfants face à la menace qu’occasionnent les changements climatiques, l’effondrement de la biodiversité et le pillage de nos écosystèmes. Nous exigeons de nos gouvernements qu’ils assument leurs responsabilités afin de protéger l’avenir de nos enfants.

1 Qualité de l’air à Rouyn-Noranda-Enjeux sur la santé. Un mémoire déposé dans le cadre de la consultation publique sur le projet de renouvellement de l’autorisation ministérielle de Glencore pour la Fonderie Horne. 8 octobre 2022. https://www.environnement.gouv.qc.ca/ministere/consultation-fonderie-horne/memoires//MEM_IMPACTE.pdf

2 IMPACTE : Initiative médicale pour l’action contre la toxicité environnementale

*****

Abonnez-vous à notre lettre hebdomadaire - pour recevoir tous les liens permettant d’avoir accès aux articles publiés chaque semaine.

Chaque semaine, PTAG publie de nouveaux articles dans ses différentes rubriques (économie, environnement, politique, mouvements sociaux, actualités internationales ...). La lettre hebdomadaire vous fait parvenir par courriel les liens qui vous permettent d’avoir accès à ces articles.

Remplir le formulaire ci-dessous et cliquez sur ce bouton pour vous abonner à la lettre de PTAG :

Abonnez-vous à la lettre

Regroupement Vigilance Mines en Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT)

Le Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) a vu le jour à l’automne 2015 et est constitué de quatre groupes représentant des centaines de citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue. Ces groupes sont : le Comité de vigilance de Malartic, le Comité de vigilance de Granada, la Coalition des citoyens - projet Wasamac Évain et la CSN en Abitibi-Témiscamingue. Outre ces groupes, une section citoyenne permettra l’adhésion et le soutien de personnes de la communauté partageant les fins du Regroupement.

Selon le porte-parole du regroupement, Marc Nantel, « Le REVIMAT est né du besoin des citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue, confrontés à des projets miniers, de se réunir et de travailler ensemble. Le regroupement s’est donné comme mission de sensibiliser la population aux enjeux du développement minier. Nous donnerons et échangerons de l’information sur le dossier minier, soit sur les lois, les droits des citoyens, les expériences vécues de projets miniers et les protocoles d’entente. Nous donnerons également du support dans les actions locales et partagerons des stratégies tout en coordonnant les actions. »

« Les citoyennes et citoyens ont été trop longtemps laissés à eux-mêmes devant les irritants causés à court et à long terme par l’exploration et l’exploitation minière en région. Nous nous devons de solidifier un réseau régional afin d’intervenir auprès des pouvoirs politiques et gouvernementaux. Nous voulons devenir une véritable voix politique régionale dans le dossier minier », déclare maître Nicole Kirouac.

« Nous croyons fermement que les règlements miniers ne suivent pas la nouvelle réalité des mines à ciel ouvert en milieu urbain, en Abitibi. Plusieurs études en santé, rattachées à cette forme d’exploitation minière, nous interpellent au plus haut point. Il y a trop peu d’inspecteurs pour vérifier le respect de ces derniers. Il faut rapidement mettre fin à un régime d’autorégulation minière quant au contrôle environnemental .Un anachronisme dans nos lois et règlements qui n’a plus du tout sa raison d’être. Il est temps de nous regrouper comme citoyennes et citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue et d’exiger que le gouvernement mette des dents aux différents règlements miniers et environnementaux. » de conclure Marc Nantel.

Source : http://www.lerepat.org/communique/le_regroupement_vigilance_mines_de_l_abitibi_temiscamingue_devient_un_joueur_incontournab

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...