Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

"Chercher le courant répond aux arguments mensongers d'Hydro-Québec

La diffusion du film "Chercher le courant" a provoqué un débat sur la pertinence des nouveaux projets hydro-électriques d’Hydro-Québec. La société d’État a publié sur son site web des réponses aux révélations du film. Les producteurs du documentaire répondent ici aux objections d’Hydro-Québec. Nous reproduisons la lettre que les producteurs ont fait parvenir à Hydro-Québec.

Madame Josée Morin
Chef – Affaires publiques et médias
Hydro-Québec

a/s L’équipe d’Hydro-Québec en charge de la rédaction de la page « Mythes et réalités sur l’hydroélectricité » et en charge de la production de la vidéo accompagnant cette page.

RÉFÉRENCE : Site Web « Hydro-Québec - Source d’avenir – Mythes et réalités »
http://hydrosourcedavenir.com/realites

OBJET : Demande de correction des sites Web de Hydro-Québec véhiculant des
fausses informations à propos du film « Chercher le courant ».

Montréal, le vendredi 15 juillet 2011

À qui de droit,

Suite à la découverte de la mention de « Chercher le courant » sur le site Web de Hydro-Québec, au visionnement de la vidéo « Mythes et réalités sur l’hydroélectricité québécoise » et à la lecture de la Foire aux questions (FAQ) associée à cette vidéo sur le site Web « Hydro-Québec - Source d’avenir », l’équipe du film « Chercher le courant » tient à exprimer son profond désaccord à l’effet que le titre du film soit associé de la sorte à cette vidéo.

À partir des sites web suivants :

http://www.hydroquebec.com/fr/

http://www.hydroquebec.com/residentiel/index.html

http://www.youtube.com/watch?v=hqH9OgMjmdU

Hydro-Québec affirme que :

« Le film Chercher le courant véhicule plusieurs mythes à propos de
l’hydroélectricité et de l’engagement d’Hydro-Québec envers les énergies
renouvelables. Visionnez la vidéo et partagez-la. »

Cette phrase suggère que les mythes présentés dans la vidéo « Mythes et réalités sur l’hydroélectricité québécoise » sont ceux véhiculés par le film « Chercher le courant ».

Après visionnement de la vidéo, nous contestons cette association comme étant inexacte puisque le film ne véhicule pas les mythes décrits dans la vidéo. Vous trouverez en annexe à cette lettre une description détaillée de notre argumentaire.

De plus les textes de la Foire aux questions (FAQ) contiennent eux aussi des
inexactitudes à propos du film. Voir plus bas dans la présente lettre pour les détails.

Suite à notre révision de ces documents, nous sommes outrés de constater que Hydro-Québec associe le nom du film « Chercher le courant » à cette vidéo et ces informations. Nous en concluons que cette vidéo et ces informations sont :
• soit le fait d’une équipe de communication incompétente et mal informée (et n’ayant même pas pris la peine de regarder le film alors qu’il est toujours
disponible sur le site Tou.tv),

• soit le fait d’un exercice délibéré de désinformation publique.

Dans un cas ou l’autre, la mise en ligne de pareilles informations est déplorable de la part d’une société d’état dont le professionnalisme et la rigueur devraient être irréprochable, et dont la transparence est par ailleurs déjà ternie par l’obtention du Prix de la noirceur décerné par Fédération professionnelle des journalistes du Québec en 2009.

Nous nous devons de souligner que le documentaire « Chercher le courant » a été produit sur plus de trois ans avec la participation d’une vingtaine d’experts en énergie.

Le film est solidement documenté auprès de sources réputées fiables telles Hydro-Québec, l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec, l’Association européenne du photovoltaïque, la Régie de l’énergie du Québec, l’Office de l’efficacité énergétique du Canada, le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE), le Parlement européen, l’Observatoire des énergies renouvelables, l’Association suédoise des bioénergies, les ministères des Ressources naturelles du Québec et du Canada, la Coalition canadienne de la géothermie, l’Institut économique de Montréal, le Programme des Nations Unies sur la diversité biologique, l’Agence spatiale canadienne, Statistiques Canada, le Ministère ontarien de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales, ou encore l’Atlas éolien du Canada.

Cette vidéo n’est pas la première manifestation de Hydro-Québec à propos du film. Suite à sa sortie, Hydro-Québec a émis deux communiqués auxquels l’équipe du film a répondu : http://www.chercherlecourant.com/presse/reactions-dhydro-quebec/

De plus, depuis le début de l’année 2011, des représentants d’Hydro-Québec se sont invités à sept projections publiques du film prétextant vouloir exprimer le point de vue d’Hydro-Québec, alors qu’il s’agissait pourtant de tribunes destinées exclusivement aux réalisateurs. À chaque fois, les organisateurs des projections ont dû rappeler ceci, mais que les représentant d’Hydro-Québec étaient les bienvenus et pourraient poser des question ou émettre des commentaires, mais en tant que spectateurs, et au même titre que les autres personnes assistant aux projections.

Nous souhaitons qu’un débat sain et constructif sur l’énergie ait lieu sur la place publique afin que les citoyen(ne)s du Québec puissent participer activement aux développement énergétique de leur société. C’est dans cet esprit que nous avons produit le documentaire « Chercher le courant ». À l’intérieur d’un tel débat, il est possible que certains mythes soient véhiculés à l’occasion par d’autres interlocuteurs critiques du point de vue de Hydro-Québec, mais nous considérons que de les attribuer et les associer exclusivement au film sur le site web de Hydro-Québec est une grossière erreur.

Nous reconnaissons que tous ne partagent pas certaines de nos conclusions, mais il nous semble inacceptable que Hydro-Québec véhiculent des faussetés sur notre film.

Nous considérons que l’association faite par Hydro-Québec entre notre film et la vidéo « Mythes et réalités sur l’hydroélectricité québécoise », ainsi que la Foire aux question qui y est associée, discrédite à la fois le film et notre démarche. Ce genre de fausse information est de nature à causer un préjudice au film.

Nous exigeons donc que Hydro-Québec apporte les corrections suivantes :

SITES WEB

• Cessez d’affirmer que « Le film Chercher le courant véhicule des mythes… » sur
les sites web suivants :

o http://www.youtube.com/watch?v=hqH9OgMjmdU

o http://www.hydroquebec.com/fr/

o http://www.hydroquebec.com/residentiel/index.html

• Retirer la phrase « Chercher le courant : mythes et réalités sur l’hydroélectricité
québécoise » sur les pages suivantes :

o http://hydrosourcedavenir.com/realites/faq

o http://www.hydrosourcedavenir.com/accueil

FOIRE AUX QUESTIONS

• Point 16 – Que ce point soit retiré complètement puisque :
o L’affirmation que le film véhicule « Le mythe : On pourrait produire autant
d’énergie et de puissance que le projet de la Romaine avec un parc éolien
qui n’occuperait que quelques kilomètres carrés de superficie et qui serait
situé dans une zone non habitée. + » est erronée puisqu’à aucun moment
le film ne fait une telle affirmation.

• Point 27 – Que ce point soit retiré complètement puisque :

o Les deux premières demandes d’entrevues ont été refusées (été et automne 2008 – conversations entre Marie Archambault, de Hydro-Québec, et Denis McCready, producteur).

o Et que nous avons soumis des questions écrites à Hydro-Québec, à leur demande. Hydro-Québec a refusé d’y répondre devant caméra.

Notre affirmation dans le film que Hydro-Québec a refusé toutes nos demandes
d’entrevues est donc vraie et incontestable.

Dans l’attente de ces correctifs, l’équipe du film affichera la présente lettre intégralement sur son site Web ainsi que dans les médias sociaux associés, et la fera parvenir aux médias québécois afin d’informer la population de notre position.

Sachez que vous pouvez compter sur notre entière disponibilité advenant que vous ou un membre de votre équipe désire obtenir de plus amples informations afin de corriger la présente situation.

Cordialement,

Denis McCready, Producteur
Les Productions du Rapide Blanc

NDLR : pour obtenir la liste des faussetés entretenues par Hydro-Québec dans ce débat, rendez-vous à l’adresse suivante : http://fondationrivieres.org/wordpress/uploads/2011/07/reponse_mythes_hq_20110715_final.pdf

Le site de « Chercher le courant » https://streamingmoviesright.com/fr/film/chercher-le-courant/

Pour signer la pétition : http://fondationrivieres.org/petition/

Denis McCready

Producteur Les Productions du Rapide Blanc
Film Chercher le courant

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...