Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Des migrant-e-s font la grève de la faim au Centre de détention de l'immigration de Laval par crainte pour leur sécurité face à la COVID-19

Laval, le 25 mars 2020 — Des migrants au Centre de détention de l’immigration de Laval amorcent la deuxième journée d’une grève de la faim illimitée, malgré les pressions de l’ASFC pour faire cesser la grève. Comme d’autres prisonniers et prisonnières au Canada et dans le monde, les grévistes demandent à être libérés, pour leur propre sécurité. Lisez leur déclaration ici.

#GrèveFaimLaval #NeLaissezPersonneDerrière #COVID19 #LaissezLesSortir #LibérezLesTous #LibérezLesTousPourLaSantéPublique #Qu’arrivera-T-IlAuxMigrants

"J’ai déjà fait face à des périodes dans ma vie où je n’avais rien à manger pour plusieurs jours. Alors je suis préparé", a dit leur porte-parole, Abdoul*. "Nous n’avons pas le choix ; ici, avec les gardes et le reste du personnel qui va et vient chaque jour, nous sommes exposés au virus et ne pouvons rien faire pour nous protéger. Plusieurs d’entre nous sommes aussi très préoccupés par la situation de nos familles, et d’ici nous ne pouvons rien faire pour les aider à traverser cette période."

Il y a présentement environ 30 hommes au centre de détention de Laval ; ils partagent des chambres, des aires de récréation, des aires de repas, et sont exposés aux mêmes gardes. Les 10 hommes qui font la grève de la faim ont refusé tous les repas depuis hier. Les visites ne sont plus permises au centre de détention depuis le 16 mars, ce qui affecte sérieusement l’accès des détenus à des conseils juridiques et augmente les sentiments d’isolement et d’impuissance. Le Canada détient les migrant-e-s afin de pouvoir appliquer les ordres de déportation ou parce qu’ils ou elles leur manque des pièces d’identité. Toutefois, les déportations sont maintenant suspendues.

"Ils refusent de manger parce que leurs demandes et une pétition qu’ils ont envoyé au gouvernement ont été ignorées. Ils sont - avec raison - profondément inquiets pour leur santé. Les mesures prises jusqu’à date par les autorités sont complètement inadéquates ; le bien-être et la sécurité de ces personnes sont traités avec un mépris total", a dit Robyn Maynard, auteure de Noires sous surveillance et détentrice de la bourse Vanier à l’Université de Toronto.

Des prisonniers et prisonnières sont également en grève de la faim aux États-Unis. L’ancien directeur du Immigration and Customs Enforcement (ICE) américain a admis que les centres de détention en immigration sont vulnérables aux éclosions, recommandant la libération des détenu-e-s pour des raisons de santé publique. Le Home Office du Royaume-Uni a récemment libéré 300 détenu-e-s. De manière similaire, l’état fédéral en Allemagne a fermé ses centres de détention et libéré tous les prisonniers et toutes les prisonnières. En Italie, le refus de répondre aux demandes des prisonniers et prisonnières a mené à des protestations dans les prisons au travers du pays, causant 12 morts et faisant plusieurs blessé-e-s.

"Nous réclamons que le Canada suive les protocoles internationaux concernant les urgences sanitaires. Les hommes en grève de la faim ont tenté d’échapper à la pauvreté, aux déplacements, à la violence et à la souffrance, cherchant une vie meilleure pour eux et pour leurs familles. Leur santé, leur liberté et leur vie, ainsi que la santé de l’ensemble de la population devrait être les seules considérations ici - la paranoïa xénophobe n’a pas sa place. Les politiques doivent viser à contenir la propagation du virus, pas à créer des environnements qui le propagent. Libérez les tous !", a dit Eloy Rivas Sancho du réseau de justice migrante Solidarité Sans Frontières.

- 30-

Pour organiser une entrevue, envoyez un courriel à detenuslaval@gmail.com

Source : Solidarité Sans Frontières

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...