Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

En Ouganda et en Tanzanie, un cauchemar nommé Total

Malgré les alertes répétées des associations ougandaises, tanzaniennes et internationales, Total poursuit ses mégaprojets à marche forcée. C’est dans ce contexte que plusieurs représentant•es de la société civile ougandaise ont décidé de se mobiliser. Actuellement à Paris, ils parcourent l’Europe jusqu’au 24 mars.

Tiré du blogue de l’auteur.

De jeunes activistes ougandais ont décidé de se mobiliser contre les méga-projets de Total en Ouganda et en Tanzanie. Présents sur Paris depuis le 11 mars, ils ont prévu de rencontrer différents hauts responsables européens (ministères, députés, rapporteurs spéciaux de l’ONU à Genève, le Pape à Rome, ...), et ce jusqu’au 24 mars.

Leur objectif ? Témoigner des impacts négatifs des projets pétroliers Tilenga et EACOP de Total en Ouganda et Tanzanie, sur les droits humains, l’environnement et le climat, et également pour parler des menaces auxquels certain•es d’entre eux font face en tant que défenseurs des droits et de l’environnement. En effet, comme le révèle l’enquête menée par les Amis de la Terre et Survie, les projets pétroliers de Total sèment le désespoir et la peur en Ouganda et en Tanzanie. De nombreux témoignages montrent que les violations de droits humains dénoncées dès 2019 se poursuivent et se multiplient, touchant désormais environ 100 000 personnes.

Dans le viseur ? Le projet Tilenga, forage et exploitation de plus de 400 puits dont au moins 132 dans un parc naturel protégé en Ouganda. Et le projet de construction de l’EACOP, le plus long oléoduc chauffé au monde, qui traversera l’Ouganda et la Tanzanie. Le déploiement de ces projets pétroliers implique des déplacements massifs de populations, dont les droits seraient bafoués avant même les premiers forages. Les sous-traitants de Total ont en effet pour tâche de faire déplacer les familles pour laisser la place aux puits et infrastructures des projets...

Total Ouganda : il y a urgence ! - YouTube

La délégation est composée de Vanessa Nakate, jeune activiste pour le climat, cofondatrice de Rise Up Movement et Fridays for Future Uganda. Mais aussi de Maxwell Atuhura, un militant de l’organisation TASHA Recherche Institute qui a activement participé à l’enquête qui a débouché en 2019 sur l’action en justice en France contre Total, et qui continue de travailler auprès des communautés affectées dans la zone pétrolière. Son engagement lui a valu de nombreuses menaces de la part des autorités, ainsi qu’une arrestation et détention en mai 2021, et un harcèlement de la part de la police depuis lors. Membre de l’association AFIEGO, Diana Nabiruma est également présente. AFIEGO a fait l’objet d’attaques et menaces répétées en raison de ses activités pour la défense de l’environnement et des populations affectées par les projets pétroliers. Enfin, Hilda Flavia Nakabuye, jeune activiste pour le climat et fondatrice de Fridays for Future Uganda, fait aussi partie du déplacement.

Une conférence publique aura lieu ce jeudi 17 mars de 19h à 21h au Consulat, avenue Parmentier, à Paris, en présence des quatre activistes et du militant écologiste français Cyril Dion. Alors que Total s’apprête à publier le 24 mars son rapport « Sustainability & Climate - Progress Report 2022 » portant sur la stratégie de Total Énergies pour atteindre la neutralité carbone, la délégation ougandaise a d’ores et déjà prévu d’organiser une action visuelle de rue avec un collectif d’artistes.

Florian Dacheux

Auteur, journaliste et photographe

https://blogs.mediapart.fr/florian-dacheux

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...