Édition du 17 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique

Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.

Tiré de Médiapart.

Selon les autorités éthiopiennes, ce n’était qu’une « opération de maintien de l’ordre » censée durer quelques semaines. Un an et deux mois après son lancement, l’intervention armée de l’État fédéral éthiopien dans la région du Tigré, au nord du pays, apparaît crûment pour ce qu’elle est : une guerre civile qui s’éternise et dont les belligérants ont causé massacres, famines, effondrement économique et destructions de patrimoine inestimables.

Deux chercheurs spécialistes de l’Éthiopie reviennent sur cette guerre, ses origines et ce que l’on sait des exactions auxquelles elle a donné lieu.

Le sociologue Mehdi Labzaé (rattaché jusqu’à décembre au Centre français des études éthiopiennes, CFEE) a consacré sa thèse à la politique foncière du gouvernement éthiopien et s’est rendu à plusieurs reprises, depuis 2020, à proximité des zones de guerre et auprès de militants nationalistes amhara, qui combattent aux côtés des troupes fédérales. L’historien Paulos Asfaha, basé à Genève, achève une thèse sur l’histoire du développement économique et social en Éthiopie (et particulièrement au Tigré) de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 1970.

Leurs explications sont à la fois minutieuses – lorsqu’ils restituent avec finesse les luttes de pouvoir entre l’État fédéral et ses adversaires du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ou entre le Premier ministre Abiy Ahmed et ses alliés – et sans circonvolutions lorsqu’il s’agit de mettre des mots sur le sort des Tigréen·es depuis le début de cette guerre : victimes d’un nettoyage ethnique, sous les yeux souvent impuissants des diplomaties étrangères.

Cette émission peut également s’écouter en podcast.

Retrouvez toutes les émissions de la collection « Un monde à vif ».

Les articles cités dans l’émission :
• Mehdi Labzaé et Marianne Saddier, « Sur les réseaux sociaux, jeu de dupes autour de la guerre du Tigray », Afrique XXI, 15 décembre 2021.
• Mehdi Labzaé, « Ethiopie. Dans l’Ouest du Tigray, un nettoyage ethnique à huis-clos », Afrique XXI, 8 décembre 2021.
• Justine Brabant, « En Ethiopie, la France partagée entre business et défense des droits humains », Mediapart, 21 janvier 2021.

Mehdi Labzaé

Sociologue français.

Paulos Asfaha

Historien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...