Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Hong Kong.Plus de 70 % d’abstention aux élections qui doivent renouveler le Parlement du territoire

Les élections législatives, dont les candidats pro démocratie étaient exclus, enregistrent le plus faible taux de participation jamais observé à Hong Kong.

Tiré de Courrier international.

À 23 h 13 heures locaux, alors que la plupart des bureaux de vote venaient de fermer à Hong Kong (quelques-uns jouaient encore les prolongations du fait de “difficultés techniques” survenues au cours de la journée), l’agence de presse officielle Xinha était la seule à se féliciter du taux de participation censé “refléter la confiance du public dans la nouvelle législature”, rapporte le South China Morning Post, qui titrait pour sa part à la même heure sur une participation “encore inférieure à 30 %” pour ce scrutin destiné à renouveler le Parlement du territoire.

Des candidats sélectionnés pour leur “patriotisme”

En réalité, seuls 20 sièges sur les 90 que compte le Conseil législatif (Legco) depuis la refonte du code électoral imposée en mars dernier par Pékin étaient appelés à être renouvelés au suffrage universel direct par les habitants du territoire, rappelle le journal. Les autres étaient réservés aux candidats élus par les corporations professionnelles acquises à Pékin et par les 1 448 membres désignés du “comité électoral”.

Soit “un paysage politique considérablement modifié”, selon les termes du South China Morning Post, d’autant plus qu’un comité d’étude de l’éligibilité des candidats avait également été prié de vérifier leur “patriotisme” selon les critères édictés par la loi dite de “sécurité nationale”, excluant de fait les candidats pro démocratie.

Résultat : seuls les membres désignés du comité électoral et les électeurs représentant les entreprises du continent se sont déplacés en masse ce dimanche : pour ces deux collèges électoraux, le taux de participation se situe autour de 99 %.

Mandats d’arrêt lancés contre des militants pro démocratie

Pourtant, samedi 18 décembre, les autorités hongkongaises avaient tenté un “ultime effort” pour inciter les électeurs à aller voter, raconte le journal. “Dans un geste sans précédent, le bureau électoral de la ville a procédé à un envoi massif de SMS. ‘Votre vote pour Hong Kong – notre maison ! L’élection du Legco est importante pour vous et pour l’avenir de Hong Kong ! Allez voter dans votre bureau de vote’, indiquait le message en anglais.”

Les militants pro démocratie n’avaient pas hésité en revanche à renouveler leurs appels au boycott de ces élections sur les réseaux sociaux. “Les vrais partisans de la démocratie ne devraient pas participer à cette élection s’ils ne veulent pas se faire les complices du régime et participer au scénario du Parti communiste chinois consistant à présenter une fausse apparence de paix”, expliquait sur Facebook le militant de l’opposition Sunny Cheung Kwan-yang. Dix personnes ont été arrêtées sur instruction de la Commission indépendante contre la corruption pour incitation au boycott, un délit désormais passible de trois ans de prison.

Article publié à l’origine dans le South China Morning Post.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...