Édition du 16 avril 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Autochtones

Honte et préjugés : une histoire de résilience au Musée McCord Kent Monkman présente sa toute dernière exposition solo à Montréal

Montréal, 5 février 2019 – Du 8 février au 5 mai 2019, le Musée McCord présente Honte et préjugés : une histoire de résilience, de l’artiste cri de renommée internationale Kent Monkman. Sa deuxième exposition solo en tournée nationale, dont il est le commissaire, revisite l’histoire du Canada depuis la signature de la Confédération à travers le regard de Miss Chief Eagle Testickle, son flamboyant alter ego spirituel. Témoin des moments clés de l’histoire des peuples autochtones, Miss Chief évoque les 150 années d’existence du Canada – marquées par la mise en place de politiques génocidaires dévastatrices – et rend hommage à la résilience des peuples autochtones d’aujourd’hui.

« Honte et préjugés : une histoire de résilience est une exposition bouleversante sur l’histoire des peuples autochtones d’ici et de partout au Canada, une histoire qui doit être racontée et entendue. C’est l’occasion pour le Musée McCord d’initier rencontre, dialogue et réconciliation autour d’un sujet qui nous touche tous et nous oblige à nous remettre en question » affirme Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord.

Au cœur de Honte et préjugés : une histoire de résilience se trouve une vive célébration de la résilience autochtone. L’exposition fait appel à l’humour et à la pensée critique pour créer une rétrospective troublante de ce que Monkman qualifie de « plus grande période de dévastation de l’histoire des Premiers Peuples ». Les œuvres de Monkman s’entrechoquent et fouettent les idées reçues  ; confrontent l’hétéronormativité et la pensée binaire des genres  ; opposent la glorification de la religion catholique à la détresse profonde qu’elle occasionne  ; se moquent de l’opulence du colonialisme en ces terres autochtones et rappellent les conséquences des traités qui ont changé à jamais le cours de l’histoire.

À l’occasion de la présentation de l’exposition Honte et préjugés : une histoire de résilience au Musée McCord, le livret Extraits des mémoires de Miss Chief Eagle Testickle sera, pour la première fois, offert aux visiteurs en trois langues : crie, française et anglaise. De plus, cette exposition itinérante met à profit la richesse des collections du Musée McCord en y intégrant de nombreux artefacts de ses collections Cultures autochtones et Arts décoratifs.

Les mémoires de Miss Chief Eagle Testickle Dans une scénographie s’inspirant des manuscrits d’une autre époque, les visiteurs découvriront les tableaux, sculptures et installations de Monkman contestant l’interprétation prédominante de l’histoire du Canada. Tout au long du parcours, le récit à la fois incisif et déchirant des mémoires de Miss Chief Eagle Testickle accompagne les œuvres : « Ils voulaient faire sortir l’Indien de nous ; ils n’ont pas pu le faire, mais ils ont réussi à nous démoraliser » raconte-t-elle dans le livret Extraits des mémoires de Miss Chief Eagle Testickle.

En neuf chapitres thématiques, Miss Chief dépeint les effets dévastateurs des politiques colonialistes d’une époque pas si lointaine : l’impact de l’arrivée de Wolf et Montcalm, l’horreur des pensionnats, la famine et la maladie... À travers le caractère sombre du récit, la résilience des peuples autochtones émerge. « D’autres ne peuvent pas voir notre magie et essaient de nous dire qu’elle n’existe pas, mais ils ne saisissent pas le pouvoir de Miss Chief et sous-estiment gravement la résilience de notre peuple » conclut-elle. Une exclusivité québécoise Après avoir connu un immense succès lors de son passage dans l’Ouest canadien, les provinces maritimes et l’Ontario, l’exposition Honte et préjugés : une histoire de résilience effectue son unique et très attendu arrêt dans la belle province au Musée McCord. « Les cultures autochtones sont un pilier du Musée McCord. C’est un honneur d’offrir à nos visiteurs cette exposition exceptionnelle » déclare Suzanne Sauvage. Il s’agit d’une seconde expérience au Musée McCord pour Kent Monkman, artiste en résidence en 2013, au cours de laquelle il réalisa en hommage à Montréal l’œuvre monumentale Bienvenue à l’atelier, tableau acquis par le Musée en 2014 grâce entre autres au soutien des Montréalais. L’art et les cultures autochtones à l’honneur au Musée McCord Si le Musée commence l’année en force avec l’exposition Honte et préjugés : une histoire de résilience, deux autres expositions viennent compléter le volet autour des cultures autochtones – exceptionnellement riche – de l’année 2019 du Musée McCord.

En mars, l’artiste visuelle multidisciplinaire de descendance kanien’kehá:ka (mohawk) et anglaise Hannah Claus, en résidence au Musée pour la saison 2018 – 2019, présentera l’exposition c’est pas pour rien qu’on s’est rencontrés. Suivra en avril, Sding K’awXangs – Haïdas : Histoires surnaturelles, une exposition qui met en lumière l’exceptionnelle collection d’objets haïdas du Musée McCord, ainsi que des œuvres d’artistes contemporains de cette communauté. Le Musée McCord, gardien de la riche collection Cultures autochtones La collection Cultures autochtones du Musée McCord est constituée de plus de 16 500 artefacts archéologiques et historiques racontant près de 12 000 ans d’histoire, témoins éloquents de la culture matérielle des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada principalement. Elle explore la signification profonde des artefacts non pas en tant que simples documents historiques, mais bien comme manifestations du développement, de l’évolution et de la revitalisation constante des communautés autochtones. La collection Cultures autochtones constitue un élément phare du Musée McCord, musée d’histoire sociale.

À propos du Musée McCord Le Musée McCord est le musée de tous les Montréalais, un musée d’histoire sociale qui célèbre la vie à Montréal, d’hier et d’aujourd’hui : son histoire, ses gens, son peuple, ses communautés. Ouvert sur la ville et sur le monde, il présente des expositions stimulantes ainsi que des activités éducatives et culturelles qui interpellent les gens d’ici et d’ailleurs en posant un regard actuel sur l’histoire. Il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord composée de plus de 1 500 000 artefacts, dont les collections de Costume, mode et textiles, Photographie, Cultures autochtones, Peintures, dessins et estampes, Arts décoratifs et Archives textuelles. Musée McCord, notre monde, nos histoires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Autochtones

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...