Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

Je n'en croyais pas mes oreilles

Saviez-vous que le Parti conservateur du Québec présente un médecin antiavortement aux prochaines élections ?

Rien à craindre, selon Éric Duhaime : son candidat, le Dr Roy Eappen, ne croit pas qu’il faille légiférer, et les gens « ont le droit d’avoir les convictions religieuses qu’ils veulent » dans leur vie privée.

Le problème, c’est que le Dr Eappen ne compte pas garder ça pour lui, il veut « parler aux gens » pour « changer leur opinion ». Êtes-vous rassurées ? Moi non plus ! La vie privée, c’est une chose. Quand les politiciens conservateurs se mêlent de la vie des femmes, nos droits reculent.

Le nombre de groupes anti-choix est en forte progression depuis une dizaine d’années, tout comme la désinformation qu’ils pratiquent. Les femmes enceintes qui leur demandent de l’aide sont dirigées vers des cliniques qui ne font pas d’avortement. Elles se font dire qu’une interruption de grossesse cause un cancer ou des hémorragies. Ces groupes se présentent comme des « centres de grossesse » soi-disant neutres ou carrément pro-choix, mais rien n’est moins vrai.

Grâce à une enquête d’Urbania, on a appris que deux députés de la CAQ sont tombés dans le panneau et ont fait des dons à des centres antiavortement de leur région. Ils ont plaidé qu’ils ne le savaient pas et je n’ai pas de misère à les croire. N’empêche que cet épisode doit marquer la fin de la naïveté et le début d’une nouvelle mobilisation.

Soutenir le droit des femmes

J’appelle tous les candidats aux prochaines élections à soutenir le droit des femmes de disposer de leur corps, en commençant par des engagements concrets : ne pas verser un seul sou aux groupes qui veulent nous faire revenir en arrière, rejoindre les mobilisations pro-choix et condamner haut et fort toute intimidation à l’endroit des femmes qui visitent une clinique, comme la vigile de la Campagne Québec-Vie, à Sherbrooke. Ce n’est pas assez de se positionner pour le droit à l’avortement, les partis doivent s’engager à rendre le service plus accessible, notamment pour les femmes qui habitent en région éloignée.

Même dans les meilleures circonstances, interrompre une grossesse est l’un des choix les plus difficiles qu’on fait dans une vie. Mettons-nous dans les souliers des femmes qui, dans un moment de grande vulnérabilité, subissent la pression de leur entourage. Ça pourrait être moi. Ça pourrait être vous. Pour ces femmes, le droit à l’avortement n’est pas une question d’opinion, c’est une véritable bataille. Est-ce qu’on va rester dans les gradins ou se battre pour elles ?

Féministes et solidaires tant qu’il le faudra

Il faut que le féminisme soit au centre des préoccupations et politiques gouvernementales. Les enjeux qui touchent les femmes et leur place dans la société québécoise doivent être une priorité pour les élu-es québécois-es.

À Québec solidaire, nous sommes un parti résolument féministe depuis notre fondation. Pour nous, construire un Québec juste et libre ne peut se faire sans bâtir une société égalitaire pour toutes

Vous êtes d’accord ? Faites en sorte dès aujourd’hui de faire élire le plus de député-es féministes à l’Assemblée nationale sous la bannière solidaire.

La meilleure manière de nous aider aujourd’hui est de faire un don à Québec solidaire. En cette année électorale, vous pouvez donner jusqu’à 200$. Si c’est déjà fait, je vous en remercie grandement. Le mouvement est en marche grâce à vous !

En toute solidarité,

Manon Massé
Militante féministe depuis 25 ans
Députée de Ste-Marie-St-Jacques à l’Assemblée nationale du Québec

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...