Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

L’écoféminisme, c’est quoi ?

« Pas de travail sur une planète morte » est l’une des phrases chocs, scandées en boucle, lors de la « grève » pour la planète qui a eu lieu le 27 septembre dernier. Parce que l’urgence de la crise climatique ne peut plus être balayée du revers de la main, des manifestations sans précédent ont eu lieu aux quatre coins du Québec et de la planète. Juste à Montréal, un demi-million de personnes ont fait l’histoire en prenant la rue.

Tiré du Monde ouvrier, journal de la FTQ.

Une intervention musclée des gouvernements pour arrêter le dérèglement du climat est nécessaire. Mais au lieu de cela, le laisser-faire actuel accélère la dégradation de l’environnement et a des conséquences néfastes sur plusieurs groupes sociaux (femmes, personnes racisées, ayant un handicap, autochtones, en situation de pauvreté).

Qu’en est-il des femmes dans tout cela ?

La relation entre les femmes et la nature est au cœur de l’écoféminisme, un mouvement pluriel qui milite pour inclure une perspective écologique dans les théories et les actions féministes. Il y a plusieurs cadres d’analyse et d’action dans l’écoféminisme, mais, peu importe l’angle choisi, l’écoféminisme place au cœur de ses préoccupations l’impact de la crise climatique sur les femmes.

Dans un atelier (1) présenté par le Comité québécois femmes et développement, lors de la Conférence de Paris sur le climat en 2015, on apprend qu’il y a quatorze fois plus de décès chez les femmes et chez les enfants à la suite d’une catastrophe naturelle que chez les hommes. Cette statistique frappante s’explique par une combinaison de facteurs qui s’entremêlent. La situation économique précaire, les différents types de violence, le statut de cheffe de famille monoparentale et les problèmes de mobilité fragilisent les femmes d’ici et d’ailleurs.

Le Québec ne fait pas exception à la règle. La crise du verglas de 1998, la canicule de 2010, les inondations de 2011 en Montérégie et celles de 2019 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont quelques exemples des effets du dérèglement climatique. D’ores et déjà, les vagues de chaleur, la mauvaise qualité de l’air due à la pollution et l’augmentation du nombre de cas de la maladie de Lyme sont des phénomènes concrets qui affectent les Québécoises dans l’immédiat. Souvent en situation de proche aidance, les femmes s’occupent des enfants et de leurs parents vieillissants, affectés par des problèmes de santé liés aux changements climatiques.

Les variations climatiques se répercutent également sur le travail des femmes, majoritairement responsables d’assurer la sécurité alimentaire de leur famille. L’augmentation des inondations et de la durée des sécheresses, l’expansion de la désertification, l’accès à l’eau potable et la diminution de la biodiversité affectent de façon disproportionnée les femmes.

Assurer les besoins de base devient un véritable casse-tête. Cette complexification de la tâche pèse de plus en plus lourd sur les épaules des femmes, réduit leur présence dans l’espace public et met en péril la scolarisation de leurs filles.

Il existe pourtant une panoplie de solutions réfléchies par des professeures, des agricultrices et des autrices, pour lutter contre les changements climatiques. Agroécologie, savoirs traditionnels et financement équitable sont autant de stratégies novatrices qui peuvent faire une différence. Néanmoins, il est encore difficile pour les femmes d’être partie prenante dans les décisions consacrées à la lutte climatique. L’écoféminisme milite donc sans relâche pour inclure la parole des femmes dans toutes les batailles pour sauvegarder l’environnement.

Après tout, ce sont elles qui seront les premières touchées.

1- Comité québécois femmes et développement (CQFD), Femmes et changements climatiques, 2015.

Le Monde ouvrier

Journal de la FTQ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...