Édition du 9 avril 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Les groupes s'opposent au financement des petits réacteurs nucléaires modulaires dans le budget fédéral

Ottawa, le 27 mars 2023 - Des groupes environnementaux et de la société civile s’opposent à l’annonce faite vendredi par le gouvernement fédéral d’un nouveau financement pour le développement de petits réacteurs nucléaires modulaires (PRNM). Les groupes examineront de près les chiffres du budget de mardi.

La "Déclaration conjointe du Premier ministre Trudeau et du président Biden", publiée le vendredi 24 mars, engage le Canada à fournir un financement et un soutien en nature à un programme dirigé par les États-Unis visant à promouvoir les PRNM.

Le Fonds stratégiques pour l’innovation du gouvernement canadien a déjà accordé près de 100 millions de dollars à des entreprises travaillant sur des technologies PRNM expérimentales. En outre, la Banque de l’infrastructure du Canada s’est engagée à verser 970 millions de dollars à l’Ontario Power Generation pour la construction d’un réacteur PRNM de 300 mégawatts à Darlington. Le financement fédéral profite notamment aux entreprises américaines GE-Hitachi et Westinghouse, ainsi qu’à l’entreprise canadienne SNC-Lavalin.

Tous les projets de PRNM financés sont encore en phase de recherche et de développement. Au niveau mondial, aucun PRNM n’a jamais été construit pour un usage domestique.

En outre, le gouvernement fédéral verse à Énergie atomique du Canada limitée 1,35 milliard de dollars par an pour mener des activités de recherche et de développement dans le domaine nucléaire et pour gérer ses déchets radioactifs toxiques. La quasi-totalité de ces fonds est transférée à un consortium composé de SNC-Lavalin et de deux entreprises américaines (Fluor et Jacobs), fortement impliquées dans la recherche sur les armes nucléaires et les PRNM.

Plus de 100 groupes de tout le Canada ont critiqué le plan du gouvernement fédéral visant à promouvoir la technologie nucléaire des PRNM :

• Les PRNM sont une distraction, une technologie sale et dangereuse, une qui produira des déchets radioactifs de toutes sortes. Les réacteurs proposés qui extrairaient du plutonium du combustible irradié sont particulièrement inquiétants, car ils font planer le spectre de la prolifération des armes nucléaires.

• Le développement des PRNM prendra trop de temps pour répondre à l’urgence de la crise climatique dans le court laps de temps nécessaire pour atteindre les objectifs du Canada.

• Les PRNM seront beaucoup plus coûteux que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Les petits réacteurs seront encore plus chers par unité d’énergie que les grands réacteurs actuels, qui n’ont pas d’acheteurs en raison de leur coût excessif..

• L’énergie nucléaire crée moins d’emplois que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Les énergies solaire, éolienne et marémotrice font partie des secteurs d’emploi qui connaissent la plus forte croissance en Amérique du Nord.

• L’Agence internationale de l’énergie prévoit que 90 % des nouvelles capacités électriques installées dans le monde au cours des cinq prochaines années seront renouvelables.

Le gouvernement fédéral doit investir d’urgence dans les énergies renouvelables, les économies d’énergie et l’action climatique, et non dans des technologies nucléaires lentes, coûteuses et spéculatives.

CITATIONS :

"L’argent des contribuables ne devrait pas être gaspillé pour une technologie future dont le temps est révolu, comme les réacteurs nucléaires, alors que des solutions renouvelables vraiment propres fonctionnent maintenant et deviennent de plus en plus abordables." - Gordon Edwards, Ph.D., Regroupement pour la surveillance du nucléaire.

"Soyons compétitifs pour devenir des leaders mondiaux dans le domaine des énergies renouvelables. Verser des fonds publics dans des technologies de réacteurs spéculatives, c’est saboter nos efforts pour faire face à la crise climatique." - Ole Hendrickson, Fondation Sierra Club Canada

"Les technologies PRNM sont toutes à un stade précoce de R&D, et pourtant le financement ne suit pas les bonnes pratiques de gouvernance en exigeant des normes élevées d’examen par les pairs." - Susan O’Donnell, Coalition for Responsible Energy Development au Nouveau-Brunswick

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...